mercredi 17 octobre 2018 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Plusieurs structures de soins y seront ouvertes
Futur pôle d’excellence à l’est d’Oran Abonnez-vous au flux RSS des articles

21 juil. 2012
13:17
0 commentaire Un institut de lutte contre le cancer en vue

En l’espace de quelques années, Oran-est est en passe de devenir un véritable pôle médical, tant la concentration de cliniques privées et de structures sanitaires fleurissent à un rythme soutenu.

En effet, après l’entrée en exploitation de l’EHU du 1er novembre 1954, et celle des quatre cliniques du rond-point du même nom à l’USTO, l’on apprendra de source proche du secteur de la santé, l’inscription et l’autorisation de plusieurs projets de structures sanitaires. En effet, l’on apprendra la réalisation prochaine de deux polycliniques à Sidi El Bachir et à Sidi Maârouf.

L’USTO verra également la réalisation d’un institut, premier du genre à l’Ouest, de lutte contre le cancer et un projet de réalisation d’un hôpital pour les grands brûlés. Deux projets de laboratoires, l’un d’analyses et de surveillance des produits pharmaceutiques et l’autre d’analyses biologiques et de radiologie sont au programme. La même source fait état du projet de réalisation, à Oran-Est, de douze cliniques toutes spécialités confondues. Toutes les dispositions légales et réglementaires, selon la même source, ont été prises et finalisées en plus de l’aval du CALPIREF (Comité d’Assistance et de Localisation de la Promotion de l’Investissement et la Régulation Foncière) à Oran.

En tout état de cause, l’on apprendra que cette concentration de projets structurants et de structures de soins à Oran-Est fait partie, selon certaines indiscrétions, d’un projet global d’aménagement de la wilaya d’Oran visant d’un côté à spécialiser chaque quartier de la ville dans un domaine donné et de l’autre à éviter aux malades des  déplacements coûteux à Alger ou à l’étranger pour des actes médicochirurgicaux. Oran sera enfin renforcée par l’ouverture d’une annexe régionale du Laboratoire national de contrôle de la qualité des produits pharmaceutiques pour laquelle une enveloppe budgétaire de 40 milliards de centimes vient d’être débloquée. Cette structure participera sans aucun doute à réduire les délais d’obtention des certificats de conformité compte tenu qu’Oran avec ses 28 producteurs et autant d’importateurs, s’impose comme étant un véritable pôle régional du médicament.                                    

Saou Boudjemâa

Mots-clés
Sur le même sujet
27août 2012

Nouvelle zone industrielle de Bethioua Vingt projets retenus

25juil. 2012

Partenariat Un hôpital algéro-britannique bientôt à Oran

26nov. 2017

281 projets d’investissements approuvés à Oran

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.