mercredi 28 juin 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Station de dessalement de Souk Tleta
200 000 M3/jour pour 18 communes Abonnez-vous au flux RSS des articles

24 avril 2012
11:00
0 commentaire Tlemcen a bénéficié de deux projets de station de dessalement

Située à une cinquantaine de kilomètres de Tlemcen, la station de dessalement de Souk Tleta est entrée en service. D’un coût de 250 millions de dollars, elle permettra de couvrir les besoins en eau potable de 330 000 habitants.

Ce projet de grande envergure inclut l’ingénierie, les fournitures, la construction, les travaux d’infrastructure nécessaires et la mise en service pour relier la station, d’une capacité de 200 000 m³/jour, aux différents réseaux d’approvisionnement en eau potable de la région ouest de Tlemcen, qui compte 18 communes. Le groupe Elecnor a exécuté le collecteur de décharge de la centrale de dessalement par l’intermédiaire d’une conduite de 1 400 mm de diamètre, tout en développant cinq nouvelles stations de pompage et la réhabilitation de celles existantes. Par ailleurs, il a été procédé à l’installation de 156 km de conduites et la construction de six dispositifs de réserve d’eau. Ce projet est intégré dans l’ambitieux programme public d’épuration et a été exécuté dans un délai d’environ 3 ans. La station de dessalement de Souk Tleta et celle de Tasfout – un investissement de 500 millions de dollars – pallieront le déficit en eau de la wilaya de Tlemcen, qui atteint un volume de 400 000 m3/jour. Ces infrastructures font partie des 13 stations de dessalement d’eau de mer lancées par l’Etat en vue de satisfaire les besoins des populations en matière d’AEP. Les 13 stations de dessalement en cours de concrétisation fourniront un volume quotidien de plus de 2,5 millions de mètres cubes par jour. Pour faire face à la pénurie, de nouvelles techniques de production d'eau potable ont été mises en place. Une des techniques prometteuses est le dessalement d'eau de mer, et ce, en raison de la baisse des nappes phréatiques et de la sécheresse, surtout que le pays vit sous le seuil de la pauvreté hydrique a raison de 450 m3/jour. Un conseil interministériel s'était réuni en octobre 2003 pour décider du recours au dessalement de l'eau de mer par la technique de l'osmose inverse. Ces projets ont été confiés à Algerian Energy Compagny (AEC). C’est ainsi que la wilaya de Tlemcen a bénéficié de deux projets de stations de dessalement implantées à Taffessout et Souk Tleta. D'une capacité de production de 200 000 m3/jour chacune, ces deux stations sont appelées a palier le déficit enregistré a raison d'une dotation H24 jusqu'en 2050. La gestion intégrée des ressources en eau est importante et inévitable pour assurer le développement durable ; cette technologie du dessalement est considérée comme une providence pour l’humanité .

Mohamed Medjahdi

Sur le même sujet
25sept. 2013

Méga-station de dessalement d’El Mactâa Opérationnelle au début du mois prochain

30oct. 2012

Méga-station de dessalement d’El Mactâa Opérationnelle le premier trimestre 2013

14oct. 2012

Dessalement d’eau de mer La station d’El Mactâa sera livrée fin 2012

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.