mardi 24 octobre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

En raison d’une grève surprise
Le trafic ferroviaire paralysé à Alger Abonnez-vous au flux RSS des articles

19 nov. 2014
11:21
0 commentaire Les cheminots réclament un changement immédiat de la signalisation

Les travailleurs de la Société nationale des Transports Ferroviaires (SNTF) observent depuis la matinée d’aujourd’hui une grève au niveau des gares algéroises, réclamant un changement immédiat de la signalisation.

 

La réhabilitation des équipements de signalisation ferroviaire demeure l’une des plus importantes revendications des travailleurs de la SNTF depuis le déraillement du train Alger-Thénia avait déraillé au moment de son aiguillage.

Les premières lectures et analyses des enregistreurs des données de circulation (boîtes noires) du train ont montré que l'accident est dû à un excès de vitesse.  Le train roulait à 108 km/h alors que la vitesse requise sur une voie déviée est limitée à 30km/h. Mais les cheminots rejettent de fond en comble cette hypothèse qui tient le conducteur pour seul responsable du déraillement du train. La vétusté des équipements de signalisation serait selon eux la cause principale de l’accident d’où la nécessité de les réhabiliter dans les plus brefs délais afin de garantir la sécurité aussi bien des conducteurs que des passagers.

Alors pour se faire entendre, les travailleurs de la Société nationale des Transports Ferroviaires ont « déclenché une grève sans aucun préavis et ont posé comme condition à la reprise du travail un changement immédiat de la signalisation », affirme à l’APS le Dg de la SNTF, M. Yacine Bendjaballah.

 

H.M

Sur le même sujet
30déc. 2014

Déraillement du train Alger-Thenia La gendarmerie nationale pointe du doigt le conducteur

11août 2012

D'un montant de 69 millions d'euros Siemens décroche un nouveau contrat en Algérie

08nov. 2016

Déraillement de quatre wagons à la gare de Caroubier

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.