lundi 26 juin 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Message du Président candidat Abdelaziz Bouteflika aux Algériens
«Je m'engage de nouveau, conscient des responsabilités» Abonnez-vous au flux RSS des articles

22 mars 2014
20:26
0 commentaire Le président candidat, Abdelaziz Bouteflika

« Animé que j'ai toujours été du respect du peuple algérien qui m'a accordé l'honneur et le privilège de le servir pendant trois mandats, je suis en devoir de répondre positivement, car je ne suis jamais, ma vie durant, dérobé à aucun devoir au service de ma patrie ». C’est en ces termes, que le chef de l’Etat pour la première fois, s’adresse aux algériens pour évoquer sa maladie qui, ne constitue au demeurant aucun handicap pour répondre à cet appel en présentant sa candidature pour un quatrième mandat.  

 

« Il me coûterait de rester sourd à vos appels. Aussi, ai-je décidé pour ne point vous décevoir, de me porter candidat à l'élection présidentielle du 17 avril 2014 et de mettre toute mon énergie au service de la concrétisation de vos vœux » a tenu à préciser le Président de la République surtout que les difficultés de santé « physique actuelles ne semblent pas me disqualifier à vos yeux ou plaider en faveur de ma décharge des lourdes responsabilités qui ont eu raison d'une bonne partie de mes capacités ».

Il s’engage à la veille de l’ouverture de cette campagne électorale à rassurer quant à sa disponibilité à parachever la réalisation de son programme exprimant « avec une grande émotion et un lourd sentiment de responsabilité », qu'il a reçu les appels qui lui ont été adressés par les citoyennes et citoyens, la société civile, les formations politiques, les organisations syndicales et les organisations de masse, l'exhortant à se porter candidat à la prochaine élection présidentielle. Lequel programme a, indéniablement contribué au rétablissement de la paix et a permis les réformes. Les Algériens sont assurés des conditions de nature à « renforcer les assises d'une démocratie pluraliste réelle et d'une plus grande justice sociale à travers une répartition équitable des fruits du développement nationale. « En retrouvant sa place légitime dans le concert des nations, notre pays est parvenu à renforcer et diversifier ses relations internationales et a contribué, dans la mesure de ses possibilités, à la consolidation de la paix et de la sécurité dans le monde », a souligné dans son message le président candidat.

La révision de la constitution sera la pierre angulaire du programme électoral que le candidat propose de réaliser, expliquant que : « Si le peuple algérien souverain m'accorde, de nouveau sa confiance, je m'engage à créer les conditions politiques et institutionnelles, avec l'ensemble des acteurs représentant les différents segments de la société, permettant l'édification d'un modèle de gouvernance répondant aux attentes et espérances de notre peuple ». La révision de la Constitution sera menée dans le courant de cette année, a promis Bouteflika qui, explique par ailleurs une démarche devant « répondra aux aspirations de la jeunesse à prendre le relais, dans un environnement marqué par la stabilité, la justice sociale, l'équité et le respect dû à chaque citoyenne et citoyen de notre Algérie ».

Le candidat ne manquera pas par ailleurs de souligner toute la difficulté de l’environnement international et notamment régional se proposant de « consacrer le nouveau mandat, que vous me demandez d'assumer, à la préservation de notre pays des effets des hostilités internes et externes avérées et potentielles de toutes natures et à l'apaisement de notre société qui a besoin de voir rassemblées ses énergies pour la réalisation de nouvelles conquêtes, loin des rivalités stériles et des déchirements ravageurs ». Ceci, non sans attendre l’implication de tous les Algériens dont dira le président de la République « j'attends que chacun de vous apporte sa part dans la mutation que nous avons à opérer ensemble au prix d'efforts équitablement répartis » et que  dans l’effort d’opérer « la rupture avec la tare de l'insatiabilité matérielle (…) pour gagner, « au profit de notre pays, tous les motifs de sa fierté légitime aux yeux du monde ».

Le président de la République qui, a dans des messages précédents appelé les Algériens à faire leurs choix librement en se rendant aux urnes le 17 avril prochain, s’est dit convaincu « que grâce à leur maturité et à leur clairvoyance, les électrices et les électeurs sauront discerner les vraies des fausses promesses ».  

RN/ Aps

Sur le même sujet
23mars 2014

Campagne électorale Trois semaines pour convaincre

07févr. 2016

Le message intégral du président Bouteflika aux parlementaires

11avril 2014

Campagne électorale La transition, un thème de fracture

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.