mardi 21 novembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Belaïd Abdelaziz lors de son meeting à Laghouat
«Du travail pour les jeunes en priorité» Abonnez-vous au flux RSS des articles

06 avril 2014
19:10
0 commentaire Abdelaziz Belaïd, candidat du Front El Moustakbel

Loin du tohu-bohu politique qui caractérise en cette période électorale la région du nord, la ville de Laghouat, plus sereine, s'apprête mieux à l'exercice de l'art de convaincre. C'est précisément l'exercice auquel s'est livré aujourd'hui, à la salle Abdelah Benkriou, le candidat Abdelaziz Belaïd pour lancer son appel aux citoyens de cette wilaya à voter en masse en sa faveur le 17 avril prochain. 

 

C’est à partir de la salle Abdelah Benkriou, que le candidat Belaïd a lancé son appel aux citoyens de cette wilaya à voter en masse en sa faveur le 17 avril prochain. Pour ce faire convaincre, il a adopté son discours aux attentes locales, mais surtout il s’est adressé particulièrement aux jeunes de cette région du pays qui continuent de souffrir du chômage et d'absence de perspectives. Une situation, faut-il le préciser, dénoncée par cette frange de la société à travers l’organisation de marches et des rassemblements de manière récurrente ces dernières années.

« Les jeunes de Laghouat ont le droit au travail. Ils doivent être recrutés  en priorité par les entreprises implantées dans cette région.   Cette catégorie doit bénéficier d’un bon encadrement technique pour une meilleure maitrise des technologies modernes indispensables au développement de l'économie nationale dans un contexte mondial particulièrement concurrentiel», a déclaré le candidat. Sans cette option stratégique, a-t-il poursuivi, « la pays risque de buter sur des problèmes énormes avec un avenir incertain».

Pour étayer ses craintes, le leader du Front El Moustakbel a rappelé que « l'Algérie est dépendante du marché extérieur. En 1990, notre pays importait pour 9 milliards de dollars, puis 20 milliards de dollars en 2000 avant d’atteindre  plus de 60 milliards de dollars en 2013 ». « A ce rythme, nous allons importer pour 100 milliards de dollars vers 2019», a-t-il averti.

Belaïd a estimé que cette situation est « intenable », car l’économie nationale, explique-t-il, « est en panne, tandis que les besoins sont de plus en plus grandissants, avec notamment une croissance en constante évolution de la population et des revenus qui risquent d’amorcer une chute vertigineuse durant les prochaines années ».

Sur un autre plan, le postulant à la présidence de la République a passé en revu les potentialités agropastorales de la région qu'il faudra, insiste-il, développer davantage notamment « l'élevage du mouton dont le cheptel dépasse actuellement  1,6 millions de têtes ».

De notre envoyé spécial à Laghouat Mahmoud Chaal

Sur le même sujet
07avril 2014

Abdelaziz Belaïd met en garde la population d’Ouargla « Ils vous mentent ! »

24mars 2014

Le candidat du Front El Moustakbel était aujourd’hui à Blida Belaid promet l'autosuffisance alimentaire

23mars 2014

Front Al Moustaqbal Une caravane juvénile pour inciter les jeunes à voter

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.