dimanche 26 mars 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

En vue du parachèvement des réformes
Des femmes technocrates dans l’Exécutif Abonnez-vous au flux RSS des articles

05 mai 2014
18:02
0 commentaire Nouria Benghebrit était directrice du CRASC

Dans la nouvelle équipe gouvernementale figurent sept ministres femmes. Avec autant de femmes, le gouvernement se « féminise ».  

 

Une tendance qui se veut en conformité avec les nouvelles lois permettant aux femmes d’accéder aux postes de responsabilité mais également pour être en adéquation avec le quota de 30% de femmes dans les assemblées élues, instauré à la faveur des réformes politiques de 2012.

Outre cette nouveauté, il est à relever le domaine de compétence ayant prévalu au choix de chacune d’elles. Il s’agit notamment du professeur  Nouria Benghebrit nommée  ministre de l'Éducation nationale. Elle occupait le poste de directrice du Centre de Recherche en Anthropologie Sociale et culturelle d’Oran (CRASCR). Mme Benghebrit a sa propre vision du système éducatif. Dans ses interventions, elle a souvent critiqué le système de l’enseignement fondamental. Il y a aussi Mounia Meslem, nommée ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme.

Avocate de profession, elle est connue dans le milieu associatif féminin, entre autres. Elle était membre du Conseil national de la femme et de la famille et candidat malheureuse du Conseil de l'ordre du barreau d'Alger.

L’autre figure féminine qui a fait son entrée dans le nouveau gouvernement n’est autre que l’ex-wali d’Ain Timouchent, Nouria Yamina Zerhoun qui assure désormais les fonctions de ministre du Tourisme et de l'Artisanat.  Cette énarque a déjà assumé plusieurs hautes fonctions de l’Etat. Elle était la première femme à être désignée Wali (Tipaza).

Aïcha Tagabou est nommée ministre déléguée auprès du ministre du Tourisme et de l'Artisanat chargée de l'Artisanat.  A l’âge de 35 ans, elle est la benjamine de l’équipe de Sellal.

Par ailleurs, le portefeuille du ministère de la Culture reste toujours dans l'escarcelle d’une femme et c’est Nadia Labidi qui succède à Khalida Toumi qui occupait ce poste durant toute une décennie. Labidi est en effet docteur en arts du spectacle et cinéaste.  

Dalila Boudjemaâ et Zohra Derdouri sont reconduites dans leurs postes respectifs, aux départements ministériels de l'Aménagement du territoire et de celui de la Poste et des TIC.

Mahmoud Chaal

Sur le même sujet
14mai 2015

Neuf ministres quittent définitivement le gouvernement Bouteflika procède à un remaniement ministériel

05mai 2014

Gouvernement de Sellal Des nouveaux et du nouveau

05mai 2014

La composition du gouvernement rendue publique Sept femmes intègrent l’Exécutif

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.