mardi 21 novembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Campagne électorale
Certains candidats boudent les panneaux d’affichage Abonnez-vous au flux RSS des articles

26 mars 2014
09:08
0 commentaire Seuls les affiches de 3 candidats sont visibles

Les six candidats à la magistrature suprême accordent peu d’intérêt à la campagne d’affichage. Les panneaux restent toujours vides, du moins pour leur grande majorité.

 

Ils ont installé leurs directions de campagne, ils s’offrent une large couverture médiatique, investissent les réseaux sociaux et actuellement sillonnent le territoire national, les candidats à la présidentielle d’avril prochain jouent sur tous les fronts, sauf sur celui de l’affichage.

Plusieurs candidats se désintéressent de ce support, pourtant si près des citoyens.  Une situation qui s’explique probablement par l'indisponibilité des moyens financiers ! Peu convainquant, pour celui qui veut prendre les rênes du pays après le 17 avril.

Hier et encore ce matin, un bon nombre de panneaux installés à la faveur de la campagne électorale sont restés vides, dans plusieurs communes d’Alger. A Kouba, Bir Khadem, Hydra, Sidi M’hamed, Mohamed Belouazdad et à Alger centre, le constat était le même. Seuls les posters de trois des candidats à la présidentielle sont pour l’instant affichés. Il s’agit des candidats indépendants, Abdelaziz Bouteflika et Ali Benflis ainsi qu’Abdelaziz Belaid, candidat du Front El Moustakbal. Leurs portraits sont affichés dans la grande majorité des sites que nous avons visités, ce qui n’était pas le cas pour Louisa Hanoune, la candidate du Parti des Travailleurs (PT) et le candidat du FNA, Moussa Touati. Leurs affiches restent visibles au niveau d’un seul site, celui érigé à quelques mètres de la maison de la presse Tahar Djaout.  

En revanche, le constant est sans appel pour Ali Fawzi Rebaïn. Les affiches du candidat du parti AHD 54 ne sont toujours pas collées dans aucun des sites visités.    

Autre constat, l’affichage sauvage. Dans certains endroits de la capitale, les posters d’un seul candidat occupent tous les panneaux d’affichage et parfois même collés sur les murs et les abris-bus, pourtant la loi est claire, l'affichage n'est autorisé qu'aux endroits réservés à cet effet.

La campagne électorale pour l’élection présidentielle du 17 avril prochain a commencé dimanche derniers et se prolongera jusqu’au 13 avril.

Lahcene Brahmi

Sur le même sujet
29mars 2014

La CNSEL statue sur 23 notifications liées essentiellement à l'affichage anarchique

21mars 2014

Début dimanche de la campagne électorale pour la présidentielle du 17 avril

02avril 2014

Commission nationale de surveillance de l’élection présidentielle (CNSEP) L’Etat a versé 15 millions DA pour chaque candidat

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.