vendredi 20 janvier 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Candidature aux présidentielles
Guéguerre entre les islamistes Abonnez-vous au flux RSS des articles

01 déc. 2013
16:28
0 commentaire Abderrezak Mokri

L’éventualité que le Mouvement de la société pour la paix (MSP) présente son propre candidat aux prochaines élections présidentielles en la personne de son président a quelque peu secoué la maison du parti. Et c’est Bouguerra Soltani qui est sorti de son long mutisme pour exprimer sa désapprobation quant au fait que Mokri soit le candidat du parti. 

 

«Il est logique que ce soit le premier responsable du parti qui présente sa candidature quand il s’agit de présidentielles », avait-il déclaré aux journalistes le 24 novembre dernier à l’occasion de la conférence de presse qu’il avait animée à l’issue de la réunion extraordinaire du Majliss Echoura (conseil consultatif). Cela dans le cas où il n’y aurait pas eu consensus d’un candidat de l’alliance verte et que le MSP décide de prendre part à la course.

« C’est au Madjliss Echoura de décider de la personne qui représenterait le parti aux présidentielles », a déclaré le désormais ex-président du MSP, comme pour raviver ses ambitions, un temps enterrées pour la magistrature suprême. Ambition qu’il nourrissait avant le congrès. Toutefois, avec la grogne qui régnait au sein du parti à l’époque et la contestation de la gestion du président qui tempérait la requête de ses militants relative au retrait des ministres du gouvernement, Soltani savait déjà que sa reconduction à la tête du parti était compromise.

Il n’a d’ailleurs même pas tenté de se représenter  aux élections, puisque deux candidats seulement s’étaient présentés, à savoir Abderrezak Mokri, alors vice-président et Saïdi qui était président  du Majlis echoura. Et c’est le premier cité qui l’a remporté avec plus de 66 voix d’écart sur son adversaire. De ce fait, Bouguerra Soltani s’est éclipsé et s’est emmuré dans le silence, jusqu’à a dernière sortie de l’actuel président du parti.  Mais la soif du pouvoir a la peau dure.

Déjà qu’il s’acceptait difficilement en dehors des arcanes de l’Etat qu’il a quittés malgré lui, sous la pression de sa base, il ne pouvait plus s’accommoder du rôle qu’il s’était choisi : être à l’écart. Et c’est Mokri qui lui en donne l’occasion par le biais de ses déclarations. Une occasion en or pour se remettre au devant de la scène. Ce qui cache mal son appétence pour le pouvoir à quelque niveau qu’il soit. Dès lors, l’on pourrait s’attendre à une guerre de tranchée entre les deux « camarades ».

Par ailleurs, la sortie médiatique d’Abderrezak Mokri n’a pas provoqué la seule colère de Soltani. Les alliés du MSP n’ont pas caché leur surprise par rapport à cette annonce. Ennahda comme El Islah, l’un par la voix de son chargé de la communication et l’autre par son président, ont exprimé leur étonnement en faisant savoir que même si chaque parti demeure indépendant dans la prise de ses décisions, il n’en demeura pas moins que pour des sujets aussi sensibles « nous avons l’habitude de nous consulter ».

Est-ce une manière de signifier que les deux partis de l’Alliance verte ont été pris à contre-pied ? Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il est possible que cette alliance (entre islamiste) connaisse le même sort que l’alliance présidentielle qui s’est effritée pour disparaître définitivement.

Ce qui aura pour conséquence, en dépit de la pression que fait peser sur elle la confrérie des frères musulmans, de voir de nouveau les islamistes en rangs dispersés. Même s’ils pourraient faire front commun sur des points précis, comme, par exemple, la revendication de l’instauration d’une commission indépendante de surveillance des élections présidentielles à laquelle se sont joints 11 partis et personnalités politiques.

Par Faouzia Ababsa [ Le contacter ]

Mots-clés
Sur le même sujet
17oct. 2013

La classe politique en semi-effervescence A qui harangue le plus la foule

24nov. 2013

Election présidentielle Mokri potentiel candidat du MSP

25mai 2013

MSP : L’économie nationale doit se libérer de sa dépendance aux hydrocarbures

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.