vendredi 22 septembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Bouteflika décide d’une deuxième session du bac Abonnez-vous au flux RSS des articles

23 juin 2017
23:45
0 commentaire Abdelmadjid Tebboune à l'APN

L’Annonce en a été faite aujourd’hui en fin de soirée par le Premier ministre qui répondait aux questions des députés sur le plan d’action du gouvernement.

 

Toutefois, l’organisation d’une deuxième session de l’examen du baccalauréat ne concerne pas ceux qui ont échoué (après la proclamation des résultats) mais uniquement les 10.000 candidats retardataires qui se sont vus exclure des épreuves. Une décision qui ne manquera pas de réjouir les concernés et leurs parents qui ont interpellé les autorités du pays pour leur donner une deuxième chance.

Sur un autre volet et toujours en répondant aux parlementaires, Abdelmadjid Tebboune a indiqué que le dossier des retraités de l’Armée populaire est suivi de très près et que leurs problèmes seront pris en charge rapidement.

L’autre annonce faite par M. Tebboune est relative à la fiscalité. Il a en effet, déclaré que les bas salaires seront exonérés d’impôts prélevés à la source parce qu’ils ne grossissent pas les caisses de l’Etat. En revanches, de nouvelles taxes seront décidées pour les grosses bourses.

Pas de nouvelles zones industrielles

Sur le plan économique et concernant les dépenses inutiles des devises, le Premier ministre a déclaré que désormais, il ne sera plus fait appel à des bureaux d’études étrangers lorsque les startups existantes sont capables de faire le même travail et générer de la valeur ajoutée. Toujours à propos des importations, l’hôte du boulevard Zighoud Youcef a fait part de la détermination du gouvernement à protéger la production nationale et l’instauration de nouvelles taxes pour les produits complémentaires. « Il n’est pas  normal qu’on laisse moisir le maïs des fellahs auxquels il est demandé de parcourir 900 km pour le transporter et se précipiter vers l’importation. » M. Tebboune s’est engagé avec son gouvernement à mettre un terme aux situations de monopole. « Deux frères importent un même produit totalisant 70%. »

Abordant le volet croissance et développement industriel, l’intervenant a annoncé qu’il n’y aura pas de création de nouvelles zones industrielles qui coutent des milliards de dollars. En tout cas pas tant que celles qui existent ne seront pas exploitées. D’aileurs, il dira que ceux qui n’y ont pas nvstis en seront dépossédés. En revanche, les zones d’activités, notamment au Sud du pays sont les bienvenues.  M. Tebboune annoncera dans la foulée le dégel des projets de développement et l’annulation des dettes des bénéficiaires de l’Ansej qui n’ont pu rembourser les crédits pour des raisons de force majeure.

Faouzia Ababsa

Sur le même sujet
22déc. 2012

Logements préfabriqués Tebboune lance la réalisation d'une usine algéro-italienne

30juil. 2017

L'Algérie n'aura pas recours à l'endettement extérieur

11janv. 2014

Les dossiers des souscripteurs de logements AADL 2 finalisés la semaine prochaine (ministre)

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.