mercredi 18 octobre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Ouled Abbas appelle à l'unification des rangs Abonnez-vous au flux RSS des articles

26 oct. 2016
15:56
0 commentaire Il n'y aura pas de CC extraordinaire.

Alors que plusieurs voix se sont élevées pour appeler à l'organisation d'un Congrès extraordinaire du parti, le nouveau secrétaire général du Front de libération nationale (FLN) sort de son silence et appelle tous les militants du parti à unir les rangs et se préparer pour la prochaine échéance.

 

Présidant sa première réunion du Bureau politique, le SG du FLN, Djamel Ouled Abbas a tenu à faire un appel aux détracteurs de l'ancienne direction du parti, leur précisant que «les portes du parti sont ouvertes à tout le monde». Mais, ajoute-il, «avec le respect du règlement intérieur du parti».

« Ceux qui veulent réintégrer les rangs du parti ne doivent pas poser leurs conditions », a-t-il indiqué. Ainsi, le message d'Ould Abbas aux opposants, est de revenir militer au niveau des Mohafadhates et Qassmates, car selon les quelques membres du BP, interrogés sur les lieux, la majorité des opposants n'ont pas la qualité de membre du CC ou du BP. Ils diront que le 10 eme Congrès du FLN a apporté des changements au sein des institutions du parti, soit au niveau du CC, BP, Mohafadhates ou les Qassamates.  

Les mêmes interlocuteurs précisent que les conditions des opposants du parti ne peuvent être satisfaites dans cette conjoncture. «Il ne reste que 6 mois pour les élections législatives et nous n'avons rien préparé», indiquent-ils et de préciser qu’ «il est impossible de tenir un congrès extraordinaire du parti en cette conjoncture».

Le bureau politique du FLN, réuni à hui-clos, a appelé ainsi tous les militants du parti à s'unir derrière la direction actuelle du FLN et ce, pour sauvegarder la place du FLN sur la scène politique nationale. Ouled Abbas a tenu à rassurer les membres du BP, en leur disant qu'il allait continuer à travailler avec eux pendant cette période. Ainsi, le successeur d'Amar Saadani a préféré la stabilité du parti en cette conjoncture, et ce, pour éviter le pire. Mais il ne fera aucune annonce spectaculaire ou surprenante.

Noreddine Izouaouen

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.