vendredi 20 janvier 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Ould Abbès tente d’unifier les rangs du FLN Abonnez-vous au flux RSS des articles

03 nov. 2016
14:01
0 commentaire Les opposants retournent au bercail

Profitant de sa présence au siège du parti à l’occasion de la cérémonie pour baptiser le son siège au nom de «6 chefs historiques de la révolution de novembre», Abdelkrim Abada, l’un des anciens dirigeants du FLN a souligné la nécessité d’unifier les rangs. 

 

Abdelkrim Abada a rappelé que les conflits et les crises qui ont secoué le parti depuis quelques années sont dus essentiellement aux politiques menées par les deux dernier SG de l’ex-parti unique à savoir Abdelaziz Belkhadem et Amar Saadani, qui, notons-le, était absent lors de cette cérémonie. 

M. Abada qui était l’un des initiateurs du mouvement de contestation contre Abdelaziz Belkhadem Amar Saâdani, a indiqué qu’il avait souhaité mettre en place un groupe de travail pour la préparation du congrès extraordinaire du parti après les élections législatives de 2017. « Mais, lance-t-il, puisque le Comité central du parti, issu du 10 e Congrès existe déjà et que le secrétaire général a été plébiscité par ce Comité central, nous allons travailler avec lui. » Notre interlocuteur a exigé de la direction du parti le changement de pratiques des anciens dirigeants, appelant ainsi à faire face à l’exclusion, la marginalisation pour dépasser les conflits et unifier les rangs du FL N.

Par ailleurs et en présence de plusieurs ministres, de hauts responsables de l'Etat, des Moudjahidin et militants de l'ex-Parti unique, le SG du FLN, Djamel Ould Abbès a indiqué que la dénomination de son siège au nom de «6 chefs historiques de la révolution de novembre » a été organisé pour faire face à « la culture de l'oubli », qui, selon lui, s'est instaurée dans le pays. Ainsi, il a donné l'exemple de la date du 23 octobre 1954 (rédaction de la déclaration du déclenchement de la guerre de libération), qui est, selon lui, le jour de déclenchement de la révolution et que le 1 er novembre était le jour de la « lecture de la déclaration » du déclenchement de la guerre.

Djamel Ould Abbés a soutenu le message du président de la République qu’il a adressé au peuple à l'occasion 62ème commémoration du déclenchement de la glorieuse révolution du 1er Novembre 1954. Il citera les 3 grands volets du message, à savoir de la situation sécuritaire du pays, le front national solide et les préoccupations sociales et économiques du pays.

Il est à noter que la rue avoisinant le siège du parti a été fermée à la circulation pendant plus de 30 minutes et ce pour permettre le bon déroulement de la cérémonie. Malgré cette action, les journalistes et les participant ont eu des difficultés à couvrir et assister à l'événement, puisque la rue est très étroite, tandis que les participants étaient très nombreux.   

Noreddine Izouaouen

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.