mardi 19 septembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

El-Bina El Watani appelle à une alliance électorale Abonnez-vous au flux RSS des articles

02 déc. 2016
19:00
0 commentaire Dane tient un discours modéré

 

Après une longue léthargie, le mouvement El-Bina El-Watani (l’édification nationale), multiplie les rencontres sur le terrain ces derniers jours. Il a tenu aujourd’hui la deuxième rencontre régionale de ses cadres de l’Est  à Batna, après le regroupement d’Oran et qui sera suivi de deux autres programmées prochainement à Alger et au Sud du pays.

 

Ces rencontres s’inscrivent dans le cadre d’une stratégie de concertation, initiée par le mouvement en prévision du prochain rendez-vous électoral, selon son Secrétaire général Ahmed Dane. Ce dernier s’est exprimé face aux  adhérents et sympathisants issus des 14 wilayas de l’Est  sur la nouvelle feuille de route pré-élection. Objectif : mobilisation massive des  citoyens sur l’importance de la participation aux prochaines échéances électorales. Il a appelé également à une alliance électorale et une autre politique, à conclure après les élections.

Le mouvement El-Bina, que dirige Ahmed Dane, fondé par des dissidents du MSP, se définit comme le courant politique de la mouvance islamiste qui incarne «le mieux» les pensées des défunts Mahfoud Nahnah et Mohamed Bouslimani. Ahmed Dane  face à ses cadres régionaux a estimé que les prochaines échéances électorales constituent "une voie de sortie de la crise économique et sociale que connait le pays". Toute en appelant à des alliances politiques, le SG du mouvement a considéré que «ces alliances sont une forme de coopération au service du développement du pays».

Quant au discours prôné, il était plutôt modéré et respectant l’ère de la coalition présidentielle puisque le mouvement n’a pas hésité à  valoriser  la décision prise par le président de la République relative à  l’amendement introduit dans le projet de loi sur la retraite. M. Dane  a appelé à des mesures similaires pour faciliter l’opération électorale. «La paix sociale demeure la seule et unique garante» a-t-il soutenu.

M.E.H

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.