vendredi 25 mai 2018 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Ouverture de la 4ème session de processus de dialogue inter-malien
Les efforts de la médiation algérienne salués Abonnez-vous au flux RSS des articles

16 juil. 2014
14:49
0 commentaire Plusieurs délégations prennent part à cette réunion

C’est à quelques heures du début de la de la phase initiale du dialogue intermlaien inclusif que le ministre des affaires étrangère Ramatane Lamamra a procédé à l’hôtel l’Aurassi d’Alger à l’ouverture des travaux de la 4ème session pour le processus de dialogue intermalien en présence d’une forte délégation représentant les pays frontaliers et organisations internationales.

 

Le ministre malien des Affaires étrangères, de l’intégration africaine et de la coopération internationale Abdoulaye Diop a qualifié l’étape où sont arrivées les négociations « d’un moment crucial » pour mettre fin au conflit qui secoue le Mali. Cette rencontre, ajoute-t-il, a pour but « d’explorer des sollutions avec nous amis du nord pour arriver à un accord de paix durable ». « Le gouvernement exposera toutes les voies possibles qui permettront de conforter ses relations avec les groupes armés», car, poursuit-il, «le nord du mali ne doit pas continuer à être une menace ni pour le Mali ni pour les pays frontaliers».

Les présents à cette rencontre ont salué à l’unanimité le rôle de l’Algérie dans la résolution du conflit malien. A commencé par le secrétaire général de l’organisation de coopération islamique (OCI), Iyad Madani, qui assiste pour la première fois à cette réunion cyclique. Pour lui, il est de l’impératif d’aboutir à des accords de paix durables et pour le Mali et pour la région. Il en est de même pour le représentant spécial de l’Union Européenne pour le Sahel, Michel Dominique Reveyrand De Menthon, qui a signalé les efforts de l’Algérie pour l’instauration du processus de dialogue. Il a affirmé à ce propos que l’engagement des Maliens est crucial pour arriver à une solution. « Ce n’est pas à nous de proposer des solutions, mais c’est aux maliens de négocier entre eux. Nous sommes ici pour les aider dans le processus », a-t-il ajouté.

La commissaire en charge des affaires politiques, Paix et Sécurité de la Cedéao, Salamatu Hussaini Sulaiman, a également rendu hommage à Algérie pour sa forte contribution dans le lancement du processus des négociations, tout en réitérant son souhait de voir le Mali et la région subsaharienne retrouver sa stabilité.

Pour rappel, le comité bilatéral stratégique algéro-malien, qui s’est tenu hier à Alger, a noté avec satisfaction les avancées réalisées dans les négociations. La partie malienne a réitéré sa pleine disponibilité à œuvrer de bonne foi avec les mouvements du Nord à la recherche d’une solution globale et définitive à cette crise.

Khelifa Litamine

Sur le même sujet
16juin 2014

Ouverture à Alger d’une session de concertation du dialogue inter-malien Pour une «solution durable» à la crise du Mali

16juin 2014

Signature d’une plateforme de paix entre trois mouvements maliens L’Union africaine félicite l’Algérie

27juin 2014

Dialogue inter-malien Le Conseil de sécurité salue les efforts de l'Algérie

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.