mardi 21 novembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Messahel : «Le Hashish finance le terrorisme» Abonnez-vous au flux RSS des articles

23 oct. 2017
12:13
0 commentaire Abdelkader Messahel, ministre des Affaires étrangères

Le groupe de travail du Forum mondial de lutte contre le terrorisme (GCTF) sur l’Afrique de l’Ouest s’est réunit aujourd’hui au Centre international des conférences à Alger. Le groupe est co-présidé par l’Algérie et le Canada.

 

Dans son allocution d’ouverture, le ministre algérien des Affaires étrangères a fait un véritable plaidoyer pour la criminalisation des demandes de rançons par les terroristes, réitérant ainsi la position de l’Algérie sur le sujet.

Abdelkader Messahel est également revenu sur le financement du terrorisme et affirmé que sa source est à trouver dans les réseaux de trafiquants de drogue, notamment le «Hashish». Mais pas que.  Selon lui, la traites des êtres humains, l’immigration clandestine, le trafic d’armes, le blanchiment d’argent s’avèrent être des activités très lucratives pour les terroristes. «L’exploitation aujourd’hui très juteuse des réseaux de migration illégale, d’armes et de drogues – cocaïne, héroïne et surtout haschich – ainsi que la traite des êtres humains et le blanchiment d’argent drainent des sommes considérables qui permettent aux groupes terroristes de disposer d’importants moyens financiers.» 

Il faut signaler que la rencontre s’est tenue en l’absence du Maroc, pourtant concerné par le terrorisme et son financement.. 

F.A

Sur le même sujet
04juil. 2017

Terrorisme et extrémisme: Bouteflika insiste sur la coopération africaine

01févr. 2015

Alger abritera conférence internationale sur le terrorisme

10juil. 2017

L’Immigration clandestine «menace la sécurité national»

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.