lundi 27 février 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Le caractère d’urgence du retour de la Minurso supprimé Abonnez-vous au flux RSS des articles

28 avril 2016
11:38
0 commentaire Le Maroc confirme son caractère colonial.

Hier 27 avril. Le conseil de sécurité s’est penché sur le cas du Sahara occidental. Lors de cette réunion, les Etats-Unis ont proposé un projet de résolution qui prévoit le retour à sa mission de la Minurso sur les territoires occupés du Sahara Occidental et prolongé son mandat plein et entier de 12 mois.

 

Le projet de résolution a souligné le caractère urgent de ce retour en accordant un délai de 4 mois au Maroc pour se conformer à la décision du conseil de sécurité. Jusque-là rien de plus anormal, et ce projet avait été accueilli avec satisfaction par les Sahraouis. Pourtant, le Maroc a fait savoir via le porte-parole de son gouvernement que l’expulsion des éléments civils de la Minurso était irrévocable. C’est une décision souveraine.

Mais craignant toutefois que le conseil de sécurité n’adopte des mesures coercitives qui n’apparaissent pas dans le projet présenté par les Etats-Unis, le Maroc fait appel à la France, alliée inconditionnel sur cette question. Les représentants de l’Hexagone ont fait pression et réussi à modifier le texte en l’expurgeant du caractère d’urgence. La nouvelle mouture de la résolution, prévoit qu’un briefing du secrétaire général de l’ONU sur l’état du rétablissement des activités de la Minurso soit tenu dans 120 jours, c’est à dire dans quatre mois au lieu des deux proposés par les Etats-Unis.

Beaucoup de pays, parmi les quinze membres du conseil de sécurité ont émis des réserves et indiqué qu’ils ne sauraient se prononcer sur la nouvelle mouture sans en référer à leurs gouvernements respectifs. En attendant, les négociations se poursuivent à Washington. Des négociations très serrées.

Notons que la question du Sahara a été inscrite à l’ordre du jour après que BanKi-Moon ait remis son rapport au conseil de sécurité à sa demande. Le secrétaire général de l’ONU avait effectué il y a quelques semaines une visite dans les territoires sahraouis occupés et confirmé le caractère colonial. Ce qui a déplu au Maroc qui n’a pas tari, gouvernement et médias à l’unisson, de critiques à l’égard de celui qui est en fin de mandat. Non sans accuser l'Algérie d'avoir exercer des pressions sur le secrétaire général de l'ONU. Et c’est là que le royaume de Mohamed VI a décidé de mettre fin à la mission de la Minurso et d’expulser ses membres.

Faouzia Ababsa

Sur le même sujet
29avril 2016

Retour de la Minurso : Le Makhzen essuie un camouflet

05mars 2016

Sahara occidental : la délicate mission de Ban-Ki-Moon

16mars 2016

Le Maroc joue contre son propre camp

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.