mardi 19 septembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Afrique du Sud/ l’Algérie : beaucoup reste à faire Abonnez-vous au flux RSS des articles

26 avril 2017
07:10
0 commentaire S.E Thokozani Dlomo, ambassadeur d'Afrique du Sud en Algérie

Les échanges commerciaux entre l'Afrique du Sud et l'Algérie, en 2016 ont atteint quelques 41 millions de dollars. Un niveau « très faible » comparativement aux intentions communes de renforcer la coopération entre les deux pays.  

 

L'ambassadeur de l'Afrique du Sud, qui a animé une conférence de presse au siège de l'ambassade, a évoqué également ses différents déplacements à travers le territoire algérien notamment à Annaba, Batna, Tizi-Ouzou et très prochainement il se rendra dans les wilayas de Jijel et Bejaïa. Il a tenu à rappeler que son pays a participé au Forum d'affaire africain, organisé en mois de décembre dernier, avec une importante délégation d'hommes d'affaires. L'Afrique du Sud, souligne l'ambassadeur a participé à la Foire Internationale d'Alger en 2016 et elle sera également présente lors de la prochaine FIA.  Dans le sens inverse, plusieurs hommes d'affaires algériens se sont rendus en Afrique du Sud pour s'enquérir des opportunités d'investissement dans ce pays.

Son excellence Dlomo en a profité pour rappeler l’intérêt des entreprises de son pays pour plusieurs secteurs à l'instar du secteur minier, le tourisme, la transformation agricole et aussi le transport aérien. Pour rappel, plusieurs sociétés sud-africaines  sont déjà présentes en Algérie et activant dans le tourisme, l'aviation, les TIC, l'industrie militaire et autres. 

Ce fut aussi l’occasion, saisie par le diplomate pour évoquer les obstacles qui entravent la bonne tenue de ces relations à savoir, l'absence de liens et de connexion directes (lignes maritimes et aériennes) ainsi que les obstacles linguistiques. Les différences culturelles africaines ont aussi été pour beaucoup a-t-il tenu à souligner déplorant la timidité des échanges entre pays du même continent «Nous avons des échanges avec la Chine, la Russie et autres pays mais nous n'avons pas pu réaliser des relations économiques fortes entre nos deux pays.», a-t-il dit avant d'appeler les pays africains à plus de créativité pour pouvoir dépasser ces obstacles. L'ambassadeur a reconnu que la colonisation a été toujours à l'origine de cette non-intégration du continent africain, il évoqua à ce titre la fluidité des échanges entre l’Afrique et les pays occidentaux alors que ces échanges inter-africains ont du mal à décoller.

En 2016, les principaux produits exportés depuis l'Afrique du Sud vers l'Algérie sont les denrées alimentaires transformées, les légumes, les machines, les produits sidérurgiques, les équipements photographiques et médicaux et cela pour un montant total d'environ 41 millions d'euros. De son côté l'Algérie a exporté durant la même période vers l'Afrique du Sud pour environ 261 000 d'euros. Les principaux produits algériens exportés sont des produits chimiques, la pierre et du verre ainsi que d'autres produits et machines non répertoriés.

Noreddine Izouaouen

Sur le même sujet
29juin 2015

Denis Thokozani Dlomo, Ambassadeur d'Afrique du Sud en l'Algérie "Nous sommes ouverts à toutes les opportunités d’affaires"

30nov. 2016

40 pays au Forum africain d’Investissement et d’Affaires

02févr. 2015

Investissement à l’étranger Le FCE plaide pour un accès facile aux marchés africains

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.