mardi 30 mai 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

A cause de l’exclusivité accordée à Renault
Le partenariat Arcofina-Faw compromis Abonnez-vous au flux RSS des articles

20 nov. 2013
14:10
1 commentaire Le ministre de l'Industrie rappelle l'exclusivité accordée à Renault

L’accord relatif à l’installation d’une usine de montage de voitures chinoises de marque FAW risque de ne pas voir le jour.  Le ministre de l’Industrie, Amara Benyounes, a rappelé l’exclusivité, de trois ans, que détient le constructeur français Renault dans ce domaine en Algérie.

 

L’Algérie a conclu un partenariat avec le constructeur Renault avec en prime une clause d’exclusivité au profit du constructeur français selon laquelle aucun autre constructeur ne pourra avoir le droit de s’installer en Algérie pendant une durée de trois ans.

«Si cette clause n’est pas respectée le partenariat sera remis en cause, voire annulé. » C’est ce qu’a indiqué le ministre de l’Industrie et du développement de l’investissement en réponse à une question  sur le partenariat conclu récemment entre le constructeur chinois Faw et l’entreprise privée Medina Motors appartenant à l’homme d’affaires Abdelwahab Rahim. 

Interrogé la semaine dernière sur le même sujet, ce dernier avait indiqué que le partenariat pour le montage  de la Renault Symbol a été conclu avec des institutions publiques et une entreprise appartenant au secteur public, tandis que celui qu’il a signé avec Faw Motors est un partenariat privé-privé. Cela entre dans le cadre de la liberté d’investir.

Rappelons que La Holding Arcofina de M. Rahim et le premier constructeur automobile chinois, également premier employeur dans ce pays, ont conclu le 9 novembre un partenariat pour l’installation d’une usine d’assemblage de véhicules. Dans un premier temps, ces véhicules seront destinés au marché local avant de conquérir les marchés africain et européen, selon Andelwahab Rahim. Au démarrage, l’usine va créer un millier de postes d’emplois. Avec son développement il va en générer beaucoup plus, notamment après la formation dans le domaine de la sous-traitance.

Lahcene Brahmi

Sur le même sujet
10nov. 2013

Arcofina signe un accord avec la société FAW Une usine de voitures chinoises en Algérie

27oct. 2015

Construction automobile Le projet Peugeot en voie d’achèvement, selon Bouchouareb

05janv. 2016

Alger Médina n’a collecté que 2,360 milliards de dinars

Commentaires

20 Nov 2013
walidou 17h58

C'est du colonialisme version 2013.voilà des inepties, du gouvernement ,qui se contredit lui même d'un côté il veut industrialiser le pays après l'avoir désindustrialisé en 1999 et vendu des actifs au dinar symbolique, et de l'autre côté toute initiative est bloquée jusqu'à ce que nos maîtres de colons se mettent plein les poches,ensuite on ouvre le marché.la symbol une voiture low cost ,nominé "corbillard", est le plus mauvais produit rapport qualité prix.oh zut en prime une usine à 1 milliard de dollars.
je souhaiterai une campagne de boycott de cette voiture à deux sous.

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.