mercredi 13 décembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Abdelaziz Bouteflika à partir de Sétif
« Votez pour faire face à la Fitna » Abonnez-vous au flux RSS des articles

08 mai 2012
19:34
0 commentaire Le Président appelle les citoyens à voter massivement

 

Étant une épreuve de la crédibilité du pays, une étape décisive et cruciale dans laquelle nous sommes condamnés à réussir à se dresser contre les ennemis du pays et faire face aux instigateurs de la Fitna et de la division ou aux velléités d’ingérence étrangère. C’est en ces termes si forts que le président de la République a appelé, mardi à partir de Sétif, les Algériens à une participation massive aux législatives prochaines.

 

Le discours était en somme un appel  au vote. Le président a usé de franc parlé pour expliquer combien il était « crucial » et « décisif » de ne pas bouder les urnes ce 10 mai au regard de « l’importance majeure » de cette échéance engageant la stabilité des institutions de l’Etat et l’avenir du pays.

Abdelaziz Bouteflika s’est adressé à toutes les catégorises confondues de la société, sans exclusif, pour qu’elles soient à la hauteur des défis qui s’imposent au pays pour affirmer leur engagement et leur mobilisation collective et répondre à l’appel de la nation. Car, ces législatives constituent « une épreuve de crédibilité du pays », c’est une « étape décisive » et « cruciale » pour faire face aux « dangers complexes qui guettent le pays dans un espace géographique en proie aux bouleversements ».

« Je vous appelle, enfants d’Algérie, femmes et hommes, à être à la hauteur des défis (…). Je vous appelle tous à sortir en masse le jour du scrutin pour amorcer une nouvelle étape du processus de développement, de réformes et d’évolution démocratique dans votre pays, l’Algérie. Citoyens ! dira le président de la république représentants toutes les catégories de la société « exprimez vos choix libres et votez vos représentants ». Qu’importe la couleur, le rendez vous de ce jeudi étant particulier, la mobilisation de toute la société doit être de mise. De Setif, ou il a tenu à rehausser de sa présence les festivités du 08 mai 45, le président  s’est montré, toutefois, confiant et convaincu que les Algériens se mobiliseront massivement pour répondre à l’appel de la nation disant que  le pays est au seuil d’une étape cruciale dans laquelle « nous sommes condamnés à réussir , Je suis convaincu à cet égard que le vaillant peuple algérien qui mesure l’évènement à sa juste valeur et reconnait le caractère sensible de la conjoncture ne faillira pas à son engagement envers sa patrie et sera au rendez-vous en cette année mémorable ».

Rassurant, il s’adressa aux jeunes dont la catégorie des diplômés pour leur dire « Je demeure convaincu que les jeunes, sortis par millions de l’Ecole algérienne, ouverts au monde la connaissance moderne et des technologies de la communication et conscients des défis et dangers de la mondialisation sauront se dresser contre les ennemis du pays et faire face aux instigateurs de la Fitna et de la division ainsi qu’aux velléités d’ingérence étrangère », a-t-il martelé sans complaisance.

L’histoire était aussi du discours présidentiel. Abordant la relation de notre pays avec la France, le message adressé en cette occasion était sage et emprunt de d’objectivité, « Seule une lecture objective de l’histoire, loin des guerres de mémoire et des enjeux conjoncturels, est à même d’aider les deux pays à transcender les séquelles du passé douloureux pour aller vers un avenir où règnent confiance, compréhension, respect mutuel et partenariat bénéfique », a précisé le président Bouteflika. .

Sur le même sujet
02mai 2012

Fête internationale du travail Discours du président de la république

07févr. 2016

Le message intégral du président Bouteflika aux parlementaires

31oct. 2016

Bouteflika appelle à préserver la souveraineté économique

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.