samedi 18 novembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Fin de la 22ème conférence régionale africaine d’Interpol
Vers la création d’Afripol Abonnez-vous au flux RSS des articles

14 sept. 2013
06:29
0 commentaire Améliorer les capacités d’actions des polices.

La 22ème conférence régionale africaine d’Interpol s’est clôturée, jeudi, avec  des recommandations approuvées par les 53 pays participants à cette rencontre et le souhait des pays africains de créer l’organisation africaine de la police criminelle (Afripol) pour prendre en charge les spécificités  du continent en matière de lutte contre les différentes formes de criminalité.  L’idée est lancée, donc, à partir d’Oran en attendant  sa concrétisation à l’avenir avec le soutien d’Interpol.   

Dans son discours de clôture, le directeur général de la sûreté nationale, le général major Abdelghani  Hamel a déclaré, « de notre rencontre, il est apparu que nous sommes confrontés aux même menaces et aux même formes de criminalité et que nous sommes appelés, par conséquent, à conjuguer davantage nos efforts, à accroître nos échanges et à intensifier notre coopération policière sur les plans technique et opérationnel.

Ces trois jours de concertation entre les pays africains ont permis, selon le premier responsable de la DGSN, « de faire le point sur la situation en matière de crime organisé dans notre continent, d’apprécier les actions entreprises par notre organisation, d’échanger nos expériences et de faire part de notre vécu ». 

Pour le général major, « l’adoption des recommandations relatives au système Interpol de gestion des données sur les armes illicites et leur traçabilité, l’intensification de la lutte contre le trafic illicite transnational de drogues et le renforcement de la sécurité aux frontières afin de soutenir la lutte antiterroriste ainsi que la mise en œuvre du règlement sur le traitement des données, permettra certainement d’améliorer les capacités d’actions de nos polices ».

Parmi les recommandations approuvées par les pays africains participants à cette rencontre, le renforcement de la sécurité aux frontières afin de soutenir la lutte antiterroristes en Afrique grâce aux outils et services opérationnels d’Interpol en mettant en place des activités de renforcement des capacités et des opérations aux frontières, et par une utilisation accrue des notices. Il est aussi question d’encourager les bureaux centraux nationaux (BCN) à enregistrer dans le système Interpol de gestion des données sur les armes illicites et du traçage des armes (IARMS) des informations  sur des armes à feu connues ayant été perdues, volées ou ayant fait l’objet d’un trafic ou de contrebande.

Les participants ont aussi évoqué l’intensification de la lutte contre le trafic illicite transnational de stupéfiants et de précurseurs dans la région en incitant les BCN à communiquer des informations sur les trafiquants  de drogue recherchés et/ou présumés afin de pouvoir effectuer des recoupements avec les informations enregistrées dans  les bases de données d’Interpol, de façon à mettre au jour les liens existants entre les activités criminelles et à faciliter la détection et le démantèlement des réseaux criminels.

Interrogé sur les moyens mis en place par Interpol pour lutter contre le crime en Afrique, le directeur du bureau central national Algérie d’Interpol, Mohamed Kara Bouhadba a déclaré en marge de cette rencontre que « Tous les pays disposent du même matériel pour intervenir dans les différentes formes de criminalité. Les 190 polices du monde sont reliés au système de communication I24/7 Interpol a fourni à tous les pays les équipements et matériel  nécessaires ». 

Sur la réussite de cette session, le représentant tunisien, M.Ryadh Rakiki a souligné que le fait que cette rencontre soit organisée en Algérie est une réussite en elle-même ».

La conférence s’est clôturée avec la désignation du Congo pour abriter la 23ème conférence régionale africaine d’Interpol.

Loubna Zahaf

Sur le même sujet
10sept. 2013

22ème conférence d'Interpol à Oran Une nouvelle stratégie de lutte contre toutes les formes de criminalité

10févr. 2014

M. Sellal appelle à la création de l'organisation "Afripol" pour une meilleure coordination des efforts en matière de sécurité

08mai 2013

Lutte contre le trafic de marchandises illicites Interpol disposée à soutenir la police algérienne

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.