mardi 23 mai 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Montage de Start-up
Les Algériens établis aux USA accompagnent les jeunes Abonnez-vous au flux RSS des articles

22 avril 2012
11:00
0 commentaire La Silicon Valley en Californie

La diaspora algérienne établie aux Etats-Unis est déterminée à contribuer au développement économique de l’Algérie, notamment par le financement et l’accompagnement de start-up créées par de jeunes talents. Dans ce cadre, plusieurs conventions seront signées prochainement entre des institutions publiques et des représentants de la diaspora pour faciliter la concrétisation de cette initiative.

Il est ainsi prévu de signer plusieurs conventions de coopération entre des chefs d’entreprises algéro- américains et notamment l’incubateur de la nouvelle ville de Sidi Abdallah et la pépinière de PME d’Oran.

Le président du Conseil d’affaires algéro-américain, Smaïl Chikhoune, a précisé à ce sujet qu’une commission interministérielle sera mise en place pour élaborer une feuille de route permettant une contribution concrète de la diaspora algérienne établie aux Etats-Unis dans la création et la promotion de start-up en Algérie.

Cette commission sera composée de représentants de l’ensemble des institutions publiques concernées par la promotion des PME, la création d’emploi et le développement économique en général, ainsi que des représentants de l’Association internationale des algériens établis à l’étranger (AIDA).

Création d’un fonds privé de financement des start-up

Un fonds privé d’investissement destiné à financer la création de startup en Algérie sera mis en place par des opérateurs algériens établis aux Etats- Unis. Sa création a été annoncée au cours des travaux du Forum sur la contribution de la diaspora algérienne établie aux Etats-Unis au développement de l’économie nationale, tenu en mars à Alger.

La concrétisation de ce projet est une initiative d’un groupe d’hommes d’affaires et d’opérateurs économiques algériens établis aux Etats-Unis. Outre les secteurs des technologies de l’information et de la communication (TIC) et des énergies renouvelables qui ont été ciblés dès le départ par les initiateurs du fonds, d’autres secteurs à aider en priorité seront identifiés.

Le fonds, ouvert à tous les investisseurs privés désirant y contribuer, sera doté d’un budget de départ supérieur à 100 millions de dinars. Il sera utilisé pour le financement des projets de jeunes universitaires qui veulent se lancer dans le monde de l'entrepreneuriat.

Mourad Allal

Sur le même sujet
10mars 2015

Industrie numérique en Algérie Seuls 5 600 sites avec un nom de domaine en «.dz»

29janv. 2014

Programme tStart d’Ooredoo Création de 5 start-ups technologiques

08août 2016

Projet de loi sur les PME: de nouvelles dispositions prévues

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.