vendredi 26 mai 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

L’association Nabni propose
Limiter la consommation subventionnée à 2 000 KW/H Abonnez-vous au flux RSS des articles

06 oct. 2011
17:11
0 commentaire compteur électrique de sonalgaz


 

Les initiateurs de cette association proposent de rapprocher les tarifs de l’électricité et des carburants au plus près de leur prix de production. Ils estiment possible d’aligner ces tarifs sur le taux d’inflation annuel. Consciente de l’impact sur les couches démunies de la population, l’association Nabni, sans réellement présenter de solutions concrètes, estime que l’Etat «devra prendre des mesures compensatoires pour ne pas pénaliser le pouvoir d’achat des plus démunis». Pour ce qui est de l’énergie électrique, les experts recommandent d’accroître «la différenciation de la tarification progressive par palier pour l’électricité basse tension consommée par les ménages». Pour cela, il sera nécessaire de revoir le barème de «l’électricité sociale». Plafonné actuellement à 4,37 DA le kWh à raison de 500 kWh/an, la consommation passera à 3 000 kWh/an pour les ménages des Hauts-Plateaux et du Sud. Le prix reste identique pour les wilayas du nord qui, cependant, n’auront droit qu’à une tranche de consommation de 2 000 kWh. Une fois ce palier dépassé, la tarification passera automatiquement à 5,24 DA le kWh pour toutes les régions du pays. Afin que les consommateurs prennent pleinement conscience de l’importance de ce soutien, Nabni propose d’afficher sur la facture la différence des montants subventionnés et non subventionnés de la consommation électrique.

Sofiane Ahmed Bey

Sur le même sujet
29oct. 2012

Gaz non conventionnel Un débat national s'impose

16avril 2012

150 TWH d’électricité seront produits à l’horizon 2030 Les moyens de production seront renforcés

01juin 2012

Convention entre Sonelgaz et les boulangers de Constantine Une facturation adaptée au métier

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.