jeudi 23 mars 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

La formation pour l’économie
LE PARI GAGNANT Abonnez-vous au flux RSS des articles

13 mai 2015
11:19

Fini le temps où le souhait le plus cher des gamins sur les bancs de l’école était devenir médecin, avocat ou, dans l’absolu, ingénieur. 

Des métiers qui sont toujours là et le resteront, sauf que la transformation de l’économie va exiger de la société de plus larges horizons que les belles lettres, il faut savoir manipuler l’outil, serrer les boulons, calculer une vitesse et mesurer au nanomètre: que de métiers exigés par le marché pour asseoir une économie basée sur le savoir de produire en quantité et surtout en qualité. 

Encore, de nos jours, la formation est considérée « comme un véritable parent pauvre dans la gestion des entreprises où les budgets formations sont élaborés sur la base d’une logique de consommation budgétaire et d’échappement au paiement de la taxe », explique la viceprésidente du FCE. L’ECO s’est rapproché des grandes écoles créées pour fournir le nouvel encadrement de l’économie et, aussi, de certains producteurs pour constater cette impressionnante prise en charge de l’aspect formation afin de se suffire en ressource humaine qualifiée. Près de 40 millions de dinars sont consentis par le groupe Hyundai pour la création d’une académie devant pallier le déficit en maîtrise et se donner une qualité supérieure.

 Chez Diamal, le même intérêt est exprimé pour permettre au personnel de minimiser les erreurs et approfondir la maîtrise de la sécurité du conducteur et du véhicule. Quant à Général Emballage, il fête cette année avec le partenaire université de Bejaia, la sortie de la première promotion et lance une nouvelle spécialité en master dans l’emballage. Tout ceci a un coût qui ne peut être assuré par les seuls pouvoirs publics ni laissé à l’appréciation exclusive des entreprises, le directeur de L’IMAA plaide, lui, pour l’instauration du crédit à la formation comme cela se fait à travers le monde 

L'Eco Magazine

Sur le même sujet
21mai 2016

30 diplômés pour Général Emballage

16oct. 2016

Convention entre l’Université de Béjaïa et celle d’Oran

13déc. 2013

Création d’une nouvelle licence en industrie à Bejaia Général Emballage investit dans le savoir

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.