mardi 25 juillet 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Facture des importations
Le goulot d’étranglement Abonnez-vous au flux RSS des articles

14 sept. 2015
10:31
0 commentaire Facture des importations

Il aura fallu que le prix du baril chute de façon drastique pour que les recettes de l’Etat le ressentent comme un couperet.

Les mesures urgentes que le gouvernement a prises, sont allées droit vers le secteur du commerce extérieur qui, depuis l’ouverture des frontières, n’a cessé de souffler le chaud et le froid. Les facteurs qui ont concouru à son évolution, souvent anarchique et désorganisée sous l’impulsion de rentrées généreuses hydrocarbures, sont aujourd’hui les mêmes facteurs qui font qu’il n’est plus permis d’importer tout et n’importe quoi. L’ECO a planché sur les statistiques du Cnis pour constater l’effet de ces nouvelles mesures, mais aussi sur l’ampleur des dépenses engagées depuis 2012 dans les importations apportant quelques éléments de réflexion sur les défis qui attendent le gouvernement pour relancer l’outil de production. Fini les grosses factures des importations de voitures qui ont culminé en 2012 à 7 milliards de dollars. Pareil pour les médicaments et autres produits pharmaceutiques dont le coût a franchi la barre de 7 milliards de dollars. Les chiffres ont démontré, par ailleurs, le paradoxe de l’économie nationale, réputée carburer au pétrole, qui a souffert du manque de production de gasoil et d’essence. Deux produits essentiels qu’il a fallu importer pour une valeur qui a dépassé, durant les années précédentes, les 3 milliards de dollars. A contrario des baisses enregistrées durant les derniers mois, il reste la facture des importations de produits alimentaires qui, elle, échappe encore à la trappe mais, là encore, la question renvoie à la faiblesse de la production nationale dans son ensemble. Durant l’année dernière, l’Algérie a importé pour 11 milliards de dollars contre 9,5 milliards de dollars en 2013, enregistrant ainsi une hausse de 14,87%. La tendance haussière sur ces produits se poursuit depuis 2011 quand cette facture était 9,75 milliards de dollars.

L'ECO MAGAZINE

Sur le même sujet
12juin 2013

Médicaments Baisse de la facture d’importation

29mai 2012

Importation des médicaments au début de l’année 2012 Une augmentation de 32%

26mai 2015

Véhicules, médicaments et produits alimentaires Forte baisse des importations en avril 2015

À voir aussi

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.