mercredi 28 juin 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Service après-vente
Le client n'est pas encore roi Abonnez-vous au flux RSS des articles

28 avril 2015
16:00
0 commentaire Dossier de L'Eco du N°110

L'important n'est pas de vendreL'important n'est pas de vendre mais d'être les plus adaptés aux besoins des clients. Le

Maîtriser le service après-vente, appelé communément en entreprise SAV, est une des conditions du succès d’une marque comme, en cas de défaut, il peut nuire grandement à l’image de l’entreprise.

dévoile plus dans cet entretien. mais d'être les plus adaptés aux besoins des clients. Le
service après-vente pour Essalem Electronics, spécialisé dans la fabrication et la
commercialisation des produits Electroménagers sous la marque « Starlight », reste plus
que primordiale. Pour cette entreprise née en 1999, deux pour cent de retour des
produits est une alerte pour l’entreprise. Zamouche Said, son directeur technique, nous
dévoile plus dans cet entretien.

Chez Mitsubishi Motors Algérie, la vente du produit doit obligatoirement être accompagnée par une bonne maîtrise du « SAV qui conditionne le succès ou pas d’une marque sur le marché ». C’est ce qui justifie des investissements importants comme ceux consentis par Hyundai Engins qui débourse annuellement 30 millions de dinars.

 Chez Samha, on ne tombe jamais en panne de pièces de rechange, l’entreprise en achète pour un million de dollars annuellement. Quant à Condor, la réparation et l’entretien se font à domicile et bien d’autres encore que l’ECO a rencontrés. Tous s’accordent dans l’ensemble sur la nécessité de garder cette proximité presque intime avec les clients afin de sécuriser l’acheteur, lui venir en aide en cas de panne ou de défaillance et le fidéliser pour le plus longtemps possible.

 Tous les moyens sont déployés pour vendre dans les meilleures conditions et vendre plus. Si du côté des concessionnaires et gros producteurs nationaux, la maîtrise du SAV est une des priorités stratégiques, pour d’autres, cette activité est reléguée au second plan, voire inexistante. L'Association de protection des consommateurs (Apoce) le confirme en faisant état de plus de 900 requêtes liées aux violations des droits du service après-vente

L'Eco Magazine

Sur le même sujet
25août 2015

Maintenance industrielle Techno Cast au service des professionnels

17juin 2016

Mounir Ghernouti : «Reconquérir notre place de leader»

10mars 2013

Commercialisation de véhicules neufs Les clients se plaignent

À voir aussi

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.