dimanche 22 octobre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Ils dénoncent leur exclusion de la tripartite
Un sit-in des syndicats autonomes réprimé Abonnez-vous au flux RSS des articles

23 févr. 2014
16:36
0 commentaire La tripartite, un non événement pour les syndicats autonomes

Les syndicats autonomes activant dans le secteur de la Fonction publique ont observé aujourd’hui un sit-in devant la Grande poste à Alger pour dénoncer leur exclusion de la tripartite socioéconomique tenue aujourd’hui à Djenane El Mithak. 

 

L’action vise, selon ces syndicats à dénoncer le monopole syndical qu’exerce la Centrale syndicale depuis l’instauration de la tripartite et à défendre les libertés syndicales et le pouvoir d’achat.

Selon Meziane Meriane, coordinateur national du Snapest, environ 400 personnes adhérentes des syndicats autonomes (Snap, l’UNPEF, SNAPEST, CNES, SNPSP, SNPSSP et SNPP) se sont donnés rendez-vous, aujourd’hui, de 11h à 12h, devant la Grande Poste d’Alger, pour exprimer leur mécontentement par rapport à leur non participation à la tripartite socioéconomique. « Durant ce mouvement de protestation, une dizaine des manifestants ont été arrêtés par les services de sécurité », a-t-il indiqué. 

Le Snapest considère l’exclusion des syndicats autonome comme étant un acte de marginalisation.  « L’exclusion des syndicats autonomes de la tripartite est un acte de diabolisation et de marginalisation. Jusqu’à quand on sera exclu de la prise de décision.  Nous sommes sortis dans la rue, pour démontrer notre mécontentement de cette énième marginalisation.  La police a arrêté une dizaine de nos membres.  D’autres membres des autres syndicats ont également subi le même sort », a répliqué le coordinateur national du Snapest, à une question liée aux motifs de leur mouvement de contestation.     

De son côté Messaoud Boudiba, chargé de communication au niveau du Cnapest, a dénoncé fortement la décision des pouvoirs publics de mener la tripartite sans faire appel aux syndicats autonomes. Pour ce syndicat, les discussions sur les questions socioéconomiques concernent tous les acteurs du pays dont les syndicats autonomes du secteur de la Fonction publique. « La tenue de cet événement social et économique sans notre présence est considérée comme « un non événement », nous a indiqué par téléphone M. Boudiba.

« Nous n’attendons pas grand-chose de cette tripartie du moment que les représentants du secteur public ne sont pas présents », a-t-il ajouté.  S’il était convié à cette rencontre, le Cnapest comptait débattre l’article 87 bis du code du travail relatif aux salaires, le dossier de la retraite, le pouvoir d’achat et d’autres points liés à la politique des salaires, ainsi que l'amélioration des conditions socioprofessionnelles des fonctionnaires, a-t-il précisé. 

Lynda Mellak

Sur le même sujet
18févr. 2014

Exclus de la prochaine tripartite 11 syndicats autonomes protestent

01mai 2014

Lutte syndicale en Algérie Beaucoup reste à faire

28juil. 2013

Tripartite Les syndicats autonomes marqueront leur présence

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.