mardi 17 octobre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Avec un écart de plus de 5 000 dinars
Les salaires des hommes inférieurs à ceux des femmes en 2011 Abonnez-vous au flux RSS des articles

10 févr. 2015
14:41
0 commentaire Les femmes touchaient en moyenne 33 900 DA

En raison du niveau de qualification, le salaire moyen mensuel des femmes en Algérie était plus élevé par rapport à celui des hommes en 2011, révèle une enquête de l'Office national des statistiques (ONS).  

 

Le salaire moyen mensuel des femmes était de 33 900 de dinars alors que celui des hommes était de 28 700 dinars soit un écart de 5 200 dinars, estime l’enquête décennale sur les dépenses de consommation et le niveau de vie des ménages, réalisé par l’ONS en 2011. Les femmes ont ainsi touché des salaires supérieurs de plus de 18% par rapport à ceux des hommes en 2011.

« Ce petit différentiel résulte en partie de la structure globale des effectifs de salariés par qualification", explique l'enquête qui précise que 44,4% des salariés de sexe féminin avaient un niveau universitaire, contre 10,70% seulement pour les salariés masculins. Cette différence de structure par niveau d'instruction entre les deux sexes fait que le salaire moyen chez les femmes soit relativement plus élevé. "Globalement, le niveau d'instruction a beaucoup d'incidence sur les salaires moyens. Le salaire moyen augmente nettement avec le niveau d'instruction, il variait de 22 568 dinars pour les sans instruction à 42 383 dinars pour le niveau supérieur" note la même enquête.

Par ailleurs, le salaire net mensuel global, issu de l'activité principale, s'élevait en 2011 à 29 500 dinars. Cependant cette moyenne variait selon l'activité, le secteur juridique, mais aussi certaines caractéristiques sociodémographiques, notamment, l'âge et le niveau d'instruction.

L'enquête a démontré également que le salaire moyen dans le secteur public était de 36 084 dinars par mois, alors que dans le secteur privé il était estimé à 22 872 dinars.

Le secteur public se distinguait par la proportion de cadres qu'il emploie (71,3%), contrairement au secteur privé ou la prédominance était au personnel d'exécution (60,3%).

L'enquête a également révélé que la classe médiane des salaires correspondait à la tranche de 15 000 dinars à 25 000 dinars et le salaire médian tous secteurs confondus était de 24 468 dinars.

Selon le secteur juridique, dans le secteur public, 30% des effectifs avaient un salaire mensuel de moins de 25.000 Da et 30% du personnel salarié touchait plus de 40 000 dinars, alors que 5% des effectifs du public avaient un salaire moyen inférieur au SNMG.

Concernant le secteur privé, 73,5% des effectifs percevaient moins de 25.000 dinars , alors que 6% seulement du personnel salarié touchaient un salaire moyen supérieur à 40.000 Dinars et 26,2 % avaient un salaire inférieur au SNMG.

Il est à signaler que l'enquête a été réalisée auprès d'un échantillon représentatif de 12 150 ménages algériens, repartis sur l'ensemble du territoire national et a pour objectif d'approcher les revenus salariaux pour donner un aperçu sur les niveaux des rémunérations mensuelles des salariés permanents et non permanents.

Nassima Benarab

Sur le même sujet
28oct. 2013

Le secteur public paie mieux que le privé Différence moyenne de 19.000 dinars

27avril 2013

Salaires en Algérie Une hausse de 9% en 2011 selon l’ONS

10juin 2012

Secteur privé Les finances et la santé pratiquent les meilleurs salaires

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.