mardi 21 novembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Réorganisation du marché: un projet d'appui aux mesures du gouvernement en préparation avec l'UE

22 mai 2013
16:08

 

Un projet destiné à l'accompagnement des mesures du gouvernement algérien relatives à la réorganisation du marché national est en cours de préparation avec l'Union européenne (UE), a-t-on appris mercredi auprès du ministère des Affaires étrangères.

"L'UE qui est le principal partenaire commercial de l'Algérie, a apporté lors d'un passé récent, son appui au secteur du commerce, et s'apprête à le faire dans un nouveau et important projet destiné à l'accompagnement des mesures du gouvernement relatives à la réorganisation du marché intérieur", a indiqué à l'APS le directeur de la coopération avec l'UE et les institutions européennes au MAE, Ali Mokrani.

Selon ce responsable, le projet fait l'objet actuellement de consultations intenses entre les autorités concernées, et sera mis en place "avant la fin de l'année 2013". Doté d'un budget de 15 millions d'euros, le projet sera financé par l'UE et l'Algérie qui apportera sa contribution à hauteur de 10%, a-t-il précisé.

"Ce programme vient à point nommé pour accompagner les efforts du gouvernement en matière d'assainissement et d'organisation du marché intérieur au service du consommateur et de l'opérateur économique national privé et public", a-t-il indiqué.

Ce projet, a-t-il poursuivi, vise la création d'un marché compétitif et renforcer la protection des intérêts économiques des consommateurs, mais également à faire émerger des opérateurs économiques performants.  

Il permettra à l'administration algérienne du commerce de bénéficier de l'appui d'une institution d'un Etat membre pour améliorer ou moderniser les lois et réglementations ainsi que de renforcer ses capacités en terme d'encadrement du marché national.

"Il vise le rapprochement du cadre législatif et réglementaire algérien en la matière avec celui de l'UE", a-t-il encore souligné. L'Algérie insiste, dans sa relation avec l'UE, sur une coopération fondée sur l'utilisation des avantages comparatifs, la prise en ligne de compte du potentiel national, l'équilibre des intérêts et la solidarité.

"L'Algérie met également l'accent sur la coopération en matière de renforcement des capacités humaines et managériales nationales à travers le transfert d'expertise, des connaissances et la formation", a soutenu M. Mokrani, relevant sa "satisfaction" de l'élargissement de cette coopération à de nouvelles thématiques touchant à la gouvernance dans le cadre du programme régional de soutien aux réformes dit SPRING et de la 3è phase du programme d'appui à l'accord d'association (P3A).

Source APS

Sur le même sujet
24févr. 2014

Accord d’Association avec l’Union européenne L’Algérie souhaite un partenariat industriel

19août 2014

Marek Skolil, Ambassadeur, chef de délégation européenne en Algérie «L’UE est favorable à l’adhésion de l’Algérie à l’OMC»

18déc. 2013

Coopération Algérie-UE : signature jeudi de quatre conventions de financement d'un montant de 94 millions d'euros

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.