jeudi 14 décembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Réception de l’école nationale des ingénieurs de la ville en 2018

03 déc. 2017
15:31

Une école nationale des ingénieurs de la ville, chargée de la formation des cadres du ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire (MICLAT) dans la gestion urbaine des villes, sera réceptionnée dans le courant de 2018 dans la wilaya de Tlemcen, a annoncé dimanche à Ouargla M. Slimane Hamdi, directeur central au MICLAT.

 

Cette école, première du genre en Algérie, sera considérée comme un pôle de formation dans le domaine de l’aménagement du territoire, a souligné M. Hamdi, en marge des travaux d’une session de formation externe sur "L’édification et la gestion du développement urbain", organisée à la station de production (Sonatrach) de Haoud Berkaoui (30 km d’Ouargla).

Elle s’articule autour de la formation des cadres du MICLAT, à échelles centrale et locale, dans tous les domaines liés à l’aménagement du territoire et la gestion des affaires locales en matière de planification et de suivi des questions en rapport avec le citoyen, au regard des ramifications diverses de l’environnement urbain, a-t-il expliqué. Le responsable a évoqué, dans ce contexte, la nécessité de renforcer les compétences locales en instruments et outils cognitifs permettant de relever les défis et prendre en charge les préoccupations et attentes du citoyen, notamment en ce qui a trait à la gestion des zones urbaines, dans la diversité des aspects afférents, tels que le transport, les plans locaux, la gestion de la ville, les prestations et autres.

Cette future école, placée sous l’égide du MICLAT, permettra, une fois opérationnelle, de former des compétences dans la gestion administrative scientifique, ainsi que la gestion technique urbaine de la ville, a-t-il ajouté. Selon M.Hamdi, l’arsenal juridique lié aux codes communal et de wilaya et autres textes, donne de larges prérogatives aux différents acteurs des collectivités locales, que ce soit en matière de planification ou de contrôle, dans une perspective d’amélioration du cadre urbain et de l’environnement urbain de la population au niveau local. "Le rattachement de la fonction d’Aménagement du territoire au ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales est une consécration de ces prérogatives au niveau central", a-t-il souligné. Cette session de formation, organisée en partenariat entre le MICLAT et l’Académie chinoise de la Gouvernance, en application d’un accord bilatéral algéro-chinois couvrant la période 2015-2018, et prévoyant au titre de l’année 2017 la formation de 140 cadres de l’administration locale et centrale du MICLAT.

La rencontre vise à développer les compétences et connaissances des participants en matière de développement urbain, à la lumière d’expériences chinoises réussies, ainsi qu’à aider les gestionnaires de la ville en Algérie à acquérir les compétences nécessaires leur permettant de concevoir et d’exécuter des politiques de développement local durable, a conclu M. Slimane Hamdi.

 

                

APS

Sur le même sujet
30juil. 2013

Moyens financiers destinés à la gestion urbaine Les élus demandent plus

13avril 2014

Urbanisme : révision du cadre règlementaire avant juin prochain (responsable)

27oct. 2013

Projet pour une nouvelle configuration urbaine de la ville de Bechar

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.