lundi 22 octobre 2018 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Djelfa
Rahmani relance des unités industrielles

25 avr 2013
19:55

 

Des unités industrielles ont été relancées jeudi à Djelfa à l’occasion d’une visite du ministre de l’Industrie, de la petite et moyenne entreprise et de la promotion de l’investissement, M. Cherif Rahmani, et devraient générer plus de 800 postes d’emploi directs.

Dans la daïra de Ain Ouessara, 100 km au nord de Djelfa, M. Rahmani a donné le coup d’envoi pour la reprise d’activité d’une filiale de l’entreprise nationale des industries électronique (ENIE), après un arrêt qui aura duré 15 ans.

Cette usine devrait accélérer la cadence de sa production d’équipements médicaux électroniques et passer d’une capacité de 19.000 unités actuellement à 28.500 unités en 2017, a-t-on appris sur place.

Le ministre a visité, dans la même localité, une nouvelle unité de fabrication de transpalettes et de sous-traitance mécanique qui devrait contribuer à la création de 20 postes d’emplois.

A Hassi Bahbah, 50 km au nord de Djelfa, M. Rahmani a donné le coup d’envoi d'un projet de création d’une unité du groupe de l’industrie du papier et de cellulose, qui devrait entrer en activité à l’horizon 2016, avec la création de 100 postes d’emploi.

Au chef-lieu de la wilaya, le ministre a présidé une cérémonie de lancement des travaux de réalisation d’une usine de ciment, d'un investissement de l’ordre de 2 milliards et 700 millions DA. Cette usine devrait entamer son activité en 2014 et créer 216 postes d’emploi. Sa réalisation devrait également contribuer à améliorer la distribution du ciment dans la wilaya, dont les besoins sont estimés à 120.000 tonnes par an.

Au niveau de la zone industrielle de la wilaya, M. Rahmani a donné le coup d’envoi de la réalisation d’une unité de transformation métallique, un investissement d’un montant de 4 milliards et 500 millions DA, avec la perspective de générer 150 emplois directs.

Le ministre s’est enquis de la situation de son secteur dans cette wilaya, qui compte 22 zones d’activité. Les responsables de l’antenne locale de l’Aniref ont expliqué, dans un exposé, les détails du projet de la réalisation de la zone industrielle de Ain Ouessara, d’une superficie de 400 ha.

M. Rahmani a insisté, dans ce contexte, sur la nécessité de réaliser ce projet conformément aux normes internationales, avec sa dotation de tous les équipements et infrastructures nécessaires.

Le ministre a, par ailleurs, indiqué que l’usine de ciment, au sud de la wilaya, devrait être relancée dans "les prochaines semaines", expliquant que le retard accusé dans ce projet est dû essentiellement à des contraintes liées au financement.

APS

Sur le même sujet
21juin 2012

Pour une production de 3 millions de tonnes/an Relance du projet de construction de l'usine de ciment à Djelfa

30août 2013

Ciment : Maîtriser la qualité pour affronter la concurrence

13mai 2013

Nouveau plan de développement de la filière ciment Production de 25,7 millions de tonnes à l’horizon 2017

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.