dimanche 20 août 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Nécessité pour les entreprises de se prémunir contre les menaces informatiques (experts)

13 avril 2014
16:43

Des experts en informatique ont souligné dimanche à Alger la nécessité pour les chefs d'entreprises de se prémunir contre les menaces auxquelles sont exposées leurs entreprises en matière de réseaux informatiques et de systèmes d'information.

Lors d'une rencontre-débat sur "la cybersécurité dans l'entreprise", organisée par le cercle d'action et de réflexion autour de l'entreprise (CARE), professionnels et experts ont invité les entreprises à "se doter d'une véritable stratégie en matière de sécurité contre la cybercriminalité".

La notion de la cybercriminalité est utilisée pour indiquer toutes les infractions pouvant être commises sur un système informatique ou d'information d'une entité ciblée, tel qu'un gouvernement, une banque, ou encore une entreprise.

"Une cyber-attaque, interne ou externe, peut causer d'énormes dégâts économiques. Un attaqueur peut être un pirate, un hacker ou un concurrent", ont averti des spécialistes.

Bien qu'en Algérie, le phénomène n'ait pas encore pris de l'ampleur, les chefs d'entreprises doivent penser à sécuriser leur patrimoine (données et informations), ont estimé des experts.

Selon Mme Hind Benmiloud, avocate en droit des affaires "personnes n'est à l'abri. Les petites comme les grandes entreprises algériennes dans tous les secteurs d'activités sont concernées et doivent toutes être dotées d'un système de prévention" contre ce genre de crime économique.

Elle a préconisé d'adopter au sein des entreprises une "charte informatique" introduisant l'obligation de la confidentialité pour les employés qui les exposera à de poursuites judiciaires en cas de non respect de cette règle.

Dans ce sens, Mme Benmiloud a évoqué l'existence en Algérie depuis 2004 d'un cadre juridique qui prend en charge le règlement des délits en matière de cybercriminalité mais a déploré, néanmoins, son" insuffisance".

Elle a appelé au renforcement de ce dispositif et surtout à "mettre en place les offices prévus par les textes de loi", citant l'exemple de l'office de lutte contre la cybercriminalité crée en 2009, non installé jusqu'à ce jour.

Selon M. Ali Kahlane, docteur en informatique et président de l'association des fournisseurs de service Internet (AAFSI), les entreprises algériennes ainsi que les autres entités faisant souvent l'objet de cyber-attaques doivent être conscients de l'importance de la cybersécurité et des enjeux qu'elle présente. "Une cyberattaque peut bloquer toute une centrale électrique d'un pays", a-t-il averti.

De leur part, des chefs d'entreprises ayant pris part à cette rencontre ont manifesté un intérêt et ont souhaité être associés à l'élaboration des textes juridiques en la matière.

Source APS

Sur le même sujet
05juin 2013

L’impératif de lutter dans une "démarche globale" contre la cybercriminalité soulignée à Alger

13mai 2014

Sécurité informatique du secteur économique Les PME sont les plus vulnérables aux cyberattaques

31janv. 2013

Un séminaire lui a été consacré à Oran La cybercriminalité est devenue un terrorisme

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.