mardi 24 octobre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Débat sur le plan d’action du gouvernement
Les sénateurs en faveur de l'exploitation du gaz de schiste

09 juin 2014
17:49

 

Les présidents des groupes parlementaires au conseil de la Nation se sont dits, lundi lors de la clôture du débat sur le plan d'action du gouvernement, en faveur de l'exploitation des hydrocarbures non conventionnels comme alternative aux énergies conventionnelles afin d'assurer la sécurité énergétique du pays.

A cet effet, Mahmoud Zidane, représentant du groupe parlementaire du Rassemblement national démocratique (RND), a affirmé que le gaz de schiste que l'Algérie compte exploiter à long terme lui permettra d'assurer sa sécurité énergétique et de conserver sa place en tant que véritable acteur sur le marché international de l'énergie.

M. Zidane a appelé le gouvernement à intensifier ses efforts en matière d'exploration et de prospection de ce type d'énergies pour les exploiter en tant qu'alternative aux énergies conventionnelles dont les études avaient démontré que celles-ci ne couvriront à l'horizon 2030 que les besoins internes de notre pays qui compte principalement sur l'exportation des hydrocarbures.

L'exploitation du gaz de schiste permettra d'assurer la sécurité énergétique aux générations futures, d'autant que l'Algérie détient le tiers des réserves mondiales en gaz de schiste, ce qui représente presque cinq fois les réserves actuelles en gaz naturel, a-t-il estimé.

Il a appelé à la mise en place d'une plate forme adéquate avant l'exploitation de ce gaz, en formant les cadres algériens dans ce domaine.

L'exploitation de ces énergies non conventionnelles n'exclut en rien la nécessité de s'affranchir de la dépendance totale de ce secteur, à travers l'investissement dans des secteurs dits "stratégiques" dont l'industrie, l'agriculture et le tourisme, pour leur permettre de contribuer davantage au produit intérieur brut (PIB) et de devenir une richesse alternative aux hydrocarbures.

Le président du groupe parlementaire du parti du Front de libération nationale (FLN), Abdelkader Zehali a salué la décision du gouvernement de développer et de diversifier les sources d'énergie du pays et de définir les modes de production des hydrocarbures non conventionnels ainsi que des énergies renouvelables à l'instar de l'énergie solaire, appelant à la réalisation de projets en partenariat avec des pays pionniers en la matière en vue d'acquérir l'expérience exigée.

Par ailleurs, il a appelé à la promotion du tourisme qui pourrait devenir une source de financement et la principale assise économique du pays.

Pour lui, les acteurs du secteur et d'autres en relation doivent être associés à la mise en oeuvre des plans d'orientation touristique afin de rétablir l'Algérie dans son statut de destination privilégiée.

Le rapporteur du groupe parlementaire du tiers présidentiel Abdelkrim Koreichi, a axé son intervention sur le développement économique évoquant un déséquilibre régional en la matière en dépit des efforts consentis ces dernières années.

Il est revenu sur l'impact négatif du retard accusé dans la réalisation de plusieurs projets de développement sur le parachèvement des programmes arrêtés et sur le quotidien des citoyens notamment pour ce qui est du logement et du transport.

La réévaluation des projets occasionne de nouvelles dépenses qui auraient été plus utiles pour d'autres, a-t-il dit soulignant à cet égard la nécessité de veiller au respect des délais de réalisation préconisant des sanctions contre ceux qui entravent la bonne marche des projets.

Les interventions ont porté sur le développement agricole, l'organisation de l'activité commerciale et l'amélioration du climat d'investissement.

La journée de mardi sera consacrée à la réponse du Premier ministre Abdelmalek Sellal aux interrogations des membres du Conseil de la nation et la lecture d'une motion de soutien au plan d'action du gouvernement.

Les membres de l'assemblée populaire nationale (APN) ont adopté jeudi à la majorité le plan d'action du gouvernement qui comporte plusieurs volets relatifs notamment à la réconciliation nationale, la poursuite des réformes, la mise en place d'un programme pour l'encouragement de l'investissement national et étranger dans le cadre du plan quinquennal 2015-2019.

Source APS

Sur le même sujet
01juin 2014

Le secrétaire d'Etat américain à l'Energie l’a confirmé Le gaz de schiste algérien intéresse les Etats-Unis

02juin 2014

Youcef Yousfi, Ministre de l’Energie «La situation de nos réserves n’est pas alarmante»

09janv. 2013

Exploitation du gaz de schiste en Algérie Yousfi promet la protection de l’environnement

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.