mardi 25 juillet 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Le Brent à près de 51 dollars jeudi à Londres

11 mai 2017
14:59

Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse jeudi en cours d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves américaines.

D'autre part, plusieurs pays de l'Opep  et non Opep se sont déclarés favorables à un prolongement de l'accord de réduction de la production pétrolière qui sera décidé lors de la réunion prévue,le 25 mai à Vienne,ce qui laisse espérer un rééquilibrage du marché est à l'horizon . 

En fin de matinée, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 50,98 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 76 cents par rapport à la clôture de mercredi. Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour le contrat de juin gagnait 75 cents à 48,08 dollars.

 Depuis plus de cinq mois, les cours de pétrole ont atteint leur plus bas niveau et en fin de semaine dernière, ont connu mercredi leur plus forte hausse quotidienne depuis début décembre et poursuivaient leur montée jeudi. "Nous avons dû attendre mai pour voir la première baisse importante des réserves de brut, mais ceci dit, cela fait déjà cinq semaines que les stocks reculent légèrement", a commenté Olivier Jakob, analyste chez Petromatrix.

Les réserves américaines ont fortement reculé la semaine achevée le 5 mai, selon les données publiées par le Département américain de l'Energie mercredi, ce qui pourrait signaler que les efforts de baisse de production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et de ses partenaires ont un effet sur le marché. "Il est probablement trop tôt pour estimer que la baisse enregistrée depuis un mois est finie, mais les données de mercredi sont encourageantes", a noté Tamas Varga, analyste chez PVM.

Dans ce cadre, il a souligné la position de l'Algérie et de l'Irak qui ont rejoint la liste des pays de l'OPEP qui sont en faveur d'un renouvellement de l'accord de limitation de la production. "Ce qui sera décidé lors de la réunion (qui aura lieu le 25 mai à Vienne, NDLR) est encore incertain, mais cela fixera la tendance pour les prix du brut pour le deuxième semestre", a-t-il assuré. "Pour cette séance, les marchés se focaliseront sur le rapport mensuel de l'Opep sur le marché mondial, qui préfigure les données plus sérieuses qui seront publiées par l'AIE (Agence internationale de l'Energie) mardi prochain, sachant que ce seront les deux derniers rapports avant la réunion de l'Opep", a noté Olivier Jakob.

Face à la chute spectaculaire des prix du brut depuis mi-2014, l'Opep et des pays producteurs hors Opep avaient convenu, en décembre 2016 dans la capitale autrichienne, d'un accord pour agir ensemble en réduisant leur production d'un total avoisinant 1,8 mbj à partir de janvier 2017 à raison de 1,2 mbj par l'Opep et 600.000 bj par onze pays hors-Opep (Azerbaïdjan, Brunei, Bahreïn, Guinée équatoriale, Kazakhstan, Malaisie, Mexique, Oman, Russie, Soudan et Sud Soudan).

Le 25 mai lors d'une réunion prévue à Vienne, les  pays de l'Opep et non Opep devraient décider de la prolongation de six (6) mois ou du gel de la durée de la baisse de la production de pétrole.   L'Algérie et l'Irak ont affirmé mercredi leur soutien à un prolongement de l'accord de réduction de la production pétrolière des pays Opep et non Opep.

Cette position a été  affirmée mercredi à Baghdad lors de la rencontre du ministre de l’Energie, Noureddine Boutarfa, avec son homologue irakien, Jabbar al-Aluaibi. D'autres pays membres de l'Opep, à l'instar de l'Arabie Saoudite et le Venezuela, se sont déclarés favorables à une extension de cet accord.

De son coté, la Russie qui n'est pas membre de l'OPEP a évoqué  la prolongation de l'accord des pays Opep-non Opep, en appelant à poursuivre leurs efforts communs afin de stabiliser le marché et soutenir les prix de pétrole.

APS

Sur le même sujet
13avril 2017

Le Brent à plus de 55 dollars jeudi à Londres

23févr. 2017

Le Brent en hausse à plus de 56 dollars jeudi à Londres

13juil. 2017

Le Brent à moins de 48 dollars jeudi à Londres

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.