mercredi 13 décembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Lancement de tous les projets de logements sociaux à Alger avant la fin du 1er trimestre 2014

25 janv. 2014
16:54

Les offices de promotion et de gestion immobilière (OPGI) d'Alger comptent lancer tous les projets de logements sociaux restants au titre du programme quinquennal 2010-2014 avant la fin du premier trimestre 2014, selon une source responsable au ministère de l'Habitat, de l'urbanisme et de la ville.

Les directeurs des OPGI de Bir Mourad Rais, de Dar El-Beïda et d'Hussein Dey ont assuré, lors d'une réunion en fin de semaine des responsables du secteur de l'habitat et des cadres de la wilaya d'Alger que tous les projets de logements sociaux à Alger seront lancés avant mars prochain, a précisé la même source dans une déclaration à l'APS.

Présidée par le ministre de l'Habitat, de l'urbanisme et de la ville, Abdelmadjid Tebboune et le Wali d'Alger, Abdelkader Zoukh, la réunion a porté sur les moyens de lever les obstacles entravant la réalisation des projets de logements toutes formules confondues. Plusieurs questions ont été évoquées dont l'expropriation immobilière, les modalités de compensation, la réévaluation des coûts des projets et la réalisation des projets d'aménagement des nouvelles cités.

Le ministre a souligné que l'entreprise en charge de la réalisation du projet de logements est tenue de construire les infrastructures publiques rappelant que les enveloppes financières nécessaires ont été débloquées pour l'ensemble des projets prévus dans le programme quinquennal.

Il a également été décidé l'assainissement des programmes des projets d'habitat en annulant les anciens projets à l'arrêt, a fait savoir la même source selon laquelle la possibilité de disposer de nouvelles assiettes foncières à Alger d'une superficie de près de 330 hectares, est en cours d'examen. Elles seront destinées principalement aux projets d'habitat AADL et LPP.

Les responsables de la wilaya d'Alger et le ministère de l'Habitat se sont mis d'accord pour consacrer à l'avenir toutes les assiettes foncières à la formule location-vente jusqu'à ce que toutes les demandes inscrites dans le nouveau programme AADL soient satisfaites.

Concernant les maîtres d'œuvre, la même source a indiqué que le ministère de l'Habitat comptait élaborer une nouvelle liste des maîtres d'œuvre nationaux et internationaux désirant contribuer à la mise en œuvre des projets de construction de logements (plus de 400 logements) précisant que le cahier des charges serait connu d'ici à la fin février.

Le ministère de l'habitat avait élaboré durant le premier trimestre de l'année 2013 une liste des maîtres d'œuvre désireux de prendre en charge les projets de réalisation d'agglomérations de plus de 2.000 logements. Les promoteurs activant dans le secteur public à l'instar des OPGI et agences AADL peuvent recourir à cette liste pour choisir une société dans le cadre de la formule "de gré à gré", à même d'accélérer le lancement des projets.

Concernant les nouvelles villes, un plan d'orientation portant aménagement de la nouvelle ville de Sidi Abdallah a été récemment adopté parallèlement à l'élaboration d'études détaillées sur les différentes structures de la ville sur la base des objectifs pour lesquels elle a été créée.

La ville de Sidi Abdallah abritera des édifices consacrés aux technologies de pointe et à l'industrie pharmaceutique et médicale moderne. Tout autre projet au niveau de cette ville ne s'inscrivant pas dans cette vocation sera rejeté.

Concernant les projets en cours relevant de la CNEP-Banque à Alger, le ministre de l'Habitat et le Wali d’Alger ont fait part de leur volonté d'assainir "ces résidus", compte tenu de leurs impacts social et sécuritaire négatifs.

4.000 logements à Alger inscrits dans le cadre de cette formule qui n'est plus en vigueur sont à l'arrêt dans l'attente d'un règlement de leur situation.

Par ailleurs, la wilaya d'Alger compte lancer, durant le premier trimestre de l'année 2014, les travaux de réhabilitation et de restauration de plus de 2.800 vielles bâtisses parallèlement à la poursuite des expertises relatives au reste des constructions.

Les sociétés étrangères chargées de ces projets devront conférer à ces constructions leur architecture initiale conformément aux normes internationales en impliquant des étudiants algériens aux travaux.

M. Tebboune a souligné la nécessité d'engager une réflexion "approfondie et sérieuse" sur la restructuration de l'espace urbanistique de la capitale pour qu'elle recouvre sa place en tant qu'une des plus belles capitales de la Méditerranée soulignant l'impératif recours aux technologies modernes tel le cadastre aérien.

Dans ce contexte, le ministère de l'Habitat compte élaborer une liste des bureaux d'expertise spécialisés dans la restauration des anciennes bâtisses conformément à un cahier des charges qui exige la disponibilité d'équipements modernes dans ce domaine.

Source APS

Sur le même sujet
31juil. 2014

Réalisation de logements : 83 entreprises présélectionnées

23août 2017

Le ministère de l'Habitat entend revoir le prix du mètre carré des logements

23août 2014

170.000 logements prêts à être distribués avant fin 2014

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.