jeudi 14 décembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Lafarge en Syrie: trois responsables placés en garde à vue en France

30 nov. 2017
12:08

Trois responsables du géant cimentier français Lafarge ont été placés en garde à vue mercredi dans le cadre des investigations sur des soupçons de financement de groupes terroristes en Syrie, dont l’organisation autoproclamée "Etat islamique" (EI/Daech), ont indiqué des sources proches de l'enquête.

 

Ils sont entendus par le Service national de douane judiciaire (SNDJ), chargé de l'enquête, ont précisé ces sources. Le numéro un mondial du ciment depuis sa fusion en 2015 avec le Suisse Holcim et fleuron du CAC 40, a versé une somme de plus de 500.000 dollars à Daech,  pour continuer à faire fonctionner en 2013 et 2014 l'usine de Jalabiya (nord de la Syrie), malgré le conflit. Parmi les personnes placées en garde à vue se trouvent, le directeur de la cimenterie de 2008 à 2014, Bruno Pescheux, et Frédéric Jolibois, qui a repris la direction du site à partir de l'été 2014, selon des sources proches du dossier. Lafarge est aussi soupçonné d'avoir acheté du pétrole à différentes organisations terroristes, là encore pour que ces dernières lui permettent de poursuivre son activité.

Dans un rapport, le SNDJ avait estimé que la direction française du groupe avait "validé ces remises de fonds en produisant de fausses pièces comptables". Les 14 et 15 novembre, une vaste perquisition a été menée au siège du cimentier à Paris. Entendu en janvier dans le cadre d'une audition libre, Bruno Pescheux était revenu sur le choix de Lafarge de maintenir son activité en Syrie, contrairement au pétrolier Total ou à d'autres multinationales qui avaient quitté le pays. 

APS

Sur le même sujet
06sept. 2017

Signature d'une convention portant réalisation de bétons décoratifs

13oct. 2015

Cimenterie Cilas de Biskra Lafarge Algérie mise sur la main-d’œuvre locale

15mai 2013

Pour résoudre la crise du ciment Tebboune courtise le groupe Lafarge

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.