mardi 24 octobre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Selon son président
L'Iran prêt à renoncer à l'enrichissement à 20% s'il reçoit du combustible nucléaire

18 jun 2012
09:54

 

Le président Mahmoud Ahmadinejad a affirmé que son pays cessera l'enrichissement d'uranium à 20% s'il reçoit des puissances occidentales la "garantie" qu'elles lui fourniront du combustible nucléaire à 20%", dans une déclaration postée sur le site de la présidence iranienne.

"La République islamique d'Iran a toujours dit que si les pays européens livraient à l'Iran du combustible à 20%, l'Iran ne fera pas d'enrichissement à ce niveau", a déclaré M. Ahmadinejad.

"Aujourd'hui même, s'ils nous donnent la garantie qu'ils fourniront le combustible à 20% pour nos réacteurs, il n'y aura pas de problème" pour arrêter l'enrichissement à 20%, a-t-il ajouté. Selon la présidence, M. Ahmadinejad "a insisté sur le fait que la République islamique d'Iran (était) prête à négocier l'enrichissement d'uranium à 20% dans le cadre d'une coopération" avec les grandes puissances.

Tout en affirmant que le droit de l'Iran à enrichir de l'uranium n'était pas négociable, le président et d'autres dirigeants iraniens ont laissé entendre à plusieurs reprises ces derniers mois que Téhéran pourrait renoncer volontairement à enrichir de l'uranium à 20% si ses droits nucléaires étaient reconnus par les grandes puissances.

Cette question est au centre de négociations lundi à Moscou entre l'Iran et le groupe des 5+1 (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne et Allemagne). M. Ahmadinejad a cependant souligné que les grandes puissances devaient "faire un pas positif" en direction de l'Iran pour parvenir à un accord sur cette question, car la confiance devait "fonctionner dans les deux sens".

"J'espère que des pas positifs seront faits à Moscou", a-t-il ajouté, en réaffirmant que l'enrichissement d'uranium à 20% à des fins pacifiques était "un droit légal de l'Iran" dans le cadre du Traité de non-prolifération (TNP),dont Téhéran est signataire.

Source APS

Sur le même sujet
24juil. 2012

Deux diplomates européen et iranien se réunissent à Istanbul pour parler nucléaire

28mai 2012

Energie Les cours du pétrole en hausse en Asie

30nov. 2013

Les Etats-Unis maintiennent les sanctions pétrolières contre l’Iran en dépit de l’accord nucléaire

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.