mardi 22 août 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Importante évolution des techniques de gestion des déchets à Alger

09 août 2013
14:15


 

 

La wilaya d’Alger connaît de grandes mutations en matière de gestion des déchets à travers la fermeture de décharges sauvages et l’ouverture de centres modernes spécialisés dans le tri et l’enfouissement technique des déchets outre la création d’entreprises modernes qui prennent en charge la collecte des déchets en renforcement de celles déjà existantes.

La wilaya d’Alger a créé récemment deux entreprises pour la prise en charge des déchets domestiques. L’une spécialisée dans la collecte et le transport des déchets (ExtraNet) et l’autre dans la gestion des centres de tri et d’enfouissement technique (EGCETAL) qui a commencé la gestion du premier centre.

L’exploitation du centre ExtraNet a démarré au début du mois d’août dans la région H’missi, dans la circonscription administrative de Zéralda, à l’ouest de la wilaya d’Alger. Le Premier ministre Abdelmalek Sellal a donné le coup d’envoi de l’exploitation du centre lors de sa visite d’inspection dans la wilaya en juillet dernier.

L’ouverture de ce premier centre de tri et d’enfouissement des déchets à H’missi améliorera la gestion des déchets notamment avec la réception, avant fin 2013, d’un autre centre similaire, en voie de réalisation, dans la région de Corso (wilaya de Boumerdès), a indiqué Fatiha Slimani, responsable à la Wilaya d’Alger.

Ces deux centres gérés par l’Entreprise publique de gestion des centres d’enfouissement technique des déchets domestiques de la wilaya d’Alger, créée récemment conformément aux instructions du gouvernement, occupent une place importance dans la stratégie de gestion moderne et organisée des déchets, tous types confondus, en prévision de leur transformation en une valeur ajoutée qui sera vendue aux enchères, a fait savoir Mme Slimani.

Pour sa part, Ladjrem Souhila, directrice d’EGCETAL a estimé que ces deux centres ont permis de "passer d’une gestion anarchique des déchets à une gestion scientifique qui répond aux normes environnementales".

Des jardins publics naissent à la place des décharges sauvages

La wilaya d’Alger a entamé la mise en œuvre d’une stratégie prometteuse pour l’éradication de plus 250 points noirs et 8 décharges sauvages, a indiqué le directeur de l’environnement de la wilaya d’Alger Messaoud Tebbani.

Concernant l’éradication des décharges sauvages, Mme Slimani a fait savoir que les pouvoirs publics ont procédé à l’élimination de deux décharges sauvages outre l’octroi d’enveloppes financières pour l’éradication des six décharges restantes au niveau d’El Hamiz, Bordj El Kiffan, Rahmania, Mehalma ainsi que deux sites à Tessala El Merdja. Ces dernières seront aménagées et inscrites dans le cadre du plan d’urbanisation de la région.

M. Tebbani a indiqué que ces services ont établi un contrat avec une société privée pour l’éradication définitive des points noirs au nombre de 250 sites au niveau de la wilaya d’Alger à travers la stérilisation des sites et la mise en place de bacs à ordures. Il a indiqué en outre que cette opération qui a débuté le 5 juin dernier se poursuivra jusqu’à la fin de l’année 2013.

Le responsable a jouté que les travaux d’aménagement de la décharge d’Oued Smar dont la fermeture définitive a eu lieu le 05 juin 2012, sont en cours de finalisation en prévision de sa transformation en jardin public.

Il a dans ce sens rappelé que la fermeture du centre d’enfouissement technique d’Ouled Fayet se fera prochainement. Ce dernier sera également transformé en jardin public, a-t-il ajouté.

Tri des déchets à partir de la source

La prise en charge de la collecte et du tri des déchets est une mission qui incombe à tous les acteurs de la collectivité locale et des entreprises spécialisées, mais aussi et surtout au citoyen, estiment les intervenants au processus de gestion des déchets dont des agents d’hygiène et des élus.

Dans ce contexte, le Directeur de l’entreprise ExtraNet, Rachid Mechab a indiqué que "la priorité consiste aujourd’hui à réorganiser et restructurer les services d’hygiène au niveau des communes en les dotant des moyens nécessaires".

M. Mechab a précisé que son entreprise "compte mener des opérations de sensibilisation continues pour influer sur le comportement des citoyens dans le traitement des déchets, notamment après avoir mis à sa disposition des bennes à ordures pour chaque type de déchets".

Il a, d’autre part, mis l’accent sur la nécessité d’impliquer toutes les composantes de la société y compris les femmes au foyer et les commerçants.

Les médias lourds ne seront pas en reste puisque leur rôle sera déterminant en termes de sensibilisation et d’ancrage de la culture environnementale.

L’expérience de la ville de Sétif qui a adopté récemment un nouveau système de collecte et de tri des déchets ménagers, en disposant des bennes à ordure à trois compartiments est un modèle à méditer.

Source APS

Sur le même sujet
02janv. 2014

Alger Fermeture de la décharge d’Ouled Fayet

20août 2013

Selon l'agence nationale des déchets 10 millions de tonnes générées annuellement

03févr. 2013

Centre d'enfouissement technique de Ouled Fayet Fermeture progressive à partir de mars prochain

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.