lundi 21 mai 2018 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Études de faisabilité pour l'extension vers Tipasa de la ligne ferroviaire Birtouta-Zeralda

17 mars 2014
14:37

 

Des études ont été lancées pour déterminer la possibilité d'étendre la ligne ferroviaire Birtouta-Zeralda, actuellement en cours de réalisation, vers Ain Benian et Gouraya (Tipasa), a-t-on appris lundi auprès de l'Agence nationale d'études et de suivi de la réalisation des investissements ferroviaires (Anesrif).

"Nous avons lancé récemment des études de faisabilité pour connaître la possibilité d'étendre cette ligne vers Ain Benian et Gouraya", a indiqué à l'APS, Azeddine Fridi, directeur général de l'Anesrif, maître d'ouvrage délégué du ministère des Transports. Cette extension figure parmi d'autres projets ferroviaires que compte réaliser le secteur des transports dans la capitale pour désengorger les routes et rendre la circulation plus fluide.

Le ministre des Transports, Amar Ghoul, avait mis l'accent récemment sur la nécessité d'étendre cette ligne à l'avenir de Zeralda vers Tipasa, Gouraya jusqu'à Damous, d'une part, et de Zeralda vers Bab El Oued via Staoueli et Ain Benian, d'autre part.

D'autres études devraient être lancées pour étendre cette ligne également vers Ben Aknoun et Bir Mourad Rais, selon le ministre qui avait souligné que ces projets permettront, une fois achevés, de créer une harmonie et une complémentarité avec les autres moyens de transports en commun comme le métro et le tramway.

D'une distance de 21 km, la nouvelle ligne ferroviaire électrifiée à double voie Birtouta-Zeralda comprend cinq gares: Birtouta, Tessala El Merdja, Sidi Abdellah, Sidi Abdellah-Cité Universitaire et Zeralda.

Le futur autorail, qui roulera à une vitesse de pointe de 160 km/h, sera un prolongement de la ligne ferroviaire reliant Alger (Agha)-Al Afroun (Blida) via Birtouta.

"Les travaux de réalisation de cette ligne avancent bien en dépit de certains obstacles liés aux problèmes d'expropriation", a estimé M. Fridi affirmant que la cadence des travaux sera accélérée après la résolution de ces problèmes.

D'autres lignes ferroviaires, comme la desserte reliant Bab-Ezzouar à l'aéroport international Houari-Boumediene sur une distance de 2,8 km, figurent également parmi les projets de la capitale, dont le réseau routier est saturé, a indiqué, par ailleurs, ce responsable qui a ajouté que les travaux de réalisation de cette ligne ont été lancés en mai 2013.

La desserte doit assurer une liaison entre la gare d'Alger et l'aéroport toutes les 30 minutes pour transporter quelque 75.000 voyageurs par jour. En outre, a-t-il poursuivi, la capitale devrait bénéficier d'une nouvelle gare ferroviaire centrale qui sera implantée à Kourifa (El Harrach) dans la banlieue est d'Alger. Un concours national et international d'architecture pour l'élaboration des études de réalisation de cette gare a été lancé février dernier.

"Cette grande gare devrait être un pôle d'échange entre les quatre coins du pays et permettra d'accueillir un nombre plus important de trains de grandes lignes", a-t-il ajouté. Elle sera dotée de toutes les commodités, d'un hôtel, d'espaces commerciaux et d'espaces verts et de loisirs avec un accès aux autres modes de transport, selon ce responsable.

Source APS

Sur le même sujet
21juil. 2013

La ligne ferroviaire électrifiée Birtouta-Zeralda opérationnelle début 2015

26oct. 2016

Trajet Alger-Zeralda bientôt à moins d’une heure

16sept. 2014

Alger : vers le transport des déchets ménagers par voie ferroviaire

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.