mercredi 24 mai 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Gaz de schiste des Etats-Unis
Divergences au sein de l'Opep

27 mai 2013
20:42

L'essor de la production de pétrole de schiste aux Etats-Unis pourrait fort probablement créer des dissensions au sein de l'Opep quant aux mesures à prendre pour répondre à ce nouveau défi, a indiqué lundi le journal américain Wall Street Journal (WSJ).

''L'augmentation de la production pétrolière américaine est en train de réécrire le modèle de commerce mondial du pétrole et d'approfondir les divergences existantes au sein de l'Opep, ce qui limite la capacité de cette organisation à élaborer des réponses collectives dont celle d'une possible réduction de la production'', estime ce journal des affaires américain.

La prochaine réunion ministérielle de l'Opep, qui va se tenir vendredi prochain à Vienne, ne va décider d'aucune modification dans le volume de sa production de pétrole qui représente le tiers de l'offre mondiale de brut mais ''marquera la première étape d'un débat épineux sur l'impact du pétrole de schiste, qui montre déjà des signes de divisions au sein du groupe'', avance WSJ.

Il explique ces divergences par le fait que de nombreux pays africains membres de l'Opep commencent à subir financièrement les effets du boom pétrolier aux Etats-Unis, alors que les pays du Golfe, notamment l'Arabie saoudite, en sont ''relativement indemnes'' du fait de leurs grandes capacités financières.

''Tandis que l'Arabie saoudite minimise la menace, le Nigeria juge que le pétrole de schiste américain constitue une +grave préoccupation+'', rapporte le quotidien américain, précisant que les exportations pétrolières du Nigeria, de l'Algérie et de l'Angola vers les Etats-Unis ont connu une forte chute durant ces dernières années.

''Cette disparité tend à approfondir les luttes de  pouvoir qui ont dominé l'OPEP au cours des dernières années. L'Iran, le Venezuela et l'Algérie, qui ont besoin de prix élevés du pétrole pour couvrir les dépenses intérieures et de compenser la baisse de production, se sont régulièrement affrontés aux pays du Golfe menés par l'Arabie saoudite qui, eux, ont la force financière pour résister à la baisse des prix'', poursuit WSJ.

''L'OPEP a réussi à surmonter les rivalités passées en se solidarisant contre une menace extérieure, notamment en 2008 quand elle a accepté une réduction de la production de plus de 4 millions de barils par jour pour enrayer la chute des prix pendant la crise financière'', rappelle le quotidien américain.

Mais, selon les représentants de pays africains et de pays du Golfe membres de l'Opep, ''l'impact inégal de la hausse de l'offre nord-américaine fait qu'une réponse collective de l'Opep, telle une réduction coordonnée de

la production pour soutenir les prix, devient plus difficile''.

APS

Sur le même sujet
29janv. 2016

L’économie mondiale s’effondre face à la chute du pétrole

11févr. 2016

Le désaccord Opep et hors-Opep plombe le pétrole

26nov. 2014

A la veille d’une réunion décisive de ses membres L’Opep minée par les divergences

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.