mercredi 20 septembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Projet de la ville nouvelle de Hassi Messaoud
Des entreprises publiques pour assurer les études des VRD

03 juin 2014
18:40

L'Etablissement de la ville nouvelle de Hassi Messaoud (EVNH) a signé, mardi à Alger, deux contrats avec des groupements d'entreprises et de bureaux d'études publics pour la réalisation d'études d'exécution et de suivi des travaux de voieries et réseaux divers (VRD) de la future nouvelle ville.

Totalisant un montant de près de 92 milliards de dinars, ces deux contrats ont été signés en présence du ministre de l'Energie, Youcef Yousfi, à l'issue des travaux de l'assemblée générale de l'EVNH. Le premier contrat concerne la réalisation des études d'exécution et des travaux de voirie et réseaux divers (VRD) de la ville nouvelle de Hassi Messaoud et de la zone d'activités logistiques (ZAL).

Ce marché, dont de délai de réalisation à été fixé à 45 mois pour un montant de 90,68 milliards DA, a été attribué à un groupement composé de quatre entreprises publiques, à savoir Cosider travaux publics, chef de file, et Cosider canalisations (filiales du groupe Cosider), GCB (Société nationale de génie civil bâtiment, filiale Sonatrach) et Kahrif (Société de travaux d'électrification, filiale Sonelgaz).

Le second contrat porte, quant à lui, sur l'approbation des études d'exécution et de suivi, de contrôle et de coordination des travaux de VRD de la ville nouvelle de Hassi Messaoud et de la ZAL.

D'un montant de 1,451 milliard DA pour un délai de 45 mois, ce marché a été attribué à un groupement composé de trois bureaux d'études publics, à savoir la Société algérienne d'études d'infrastructures (SAETI, chef de file), la Nationale eau et environnement (NEE) et le Laboratoire des travaux publics sud (LTP sud).

Dans une déclaration à des journalistes en marge de la cérémonie, M. Yousfi a affirmé que la signature de ces contrats constitue ''l'acte de naissance" de la ville nouvelle de Hassi Messaoud. Il a ajouté que toutes les constructions et installations inclues dans ce futur pôle énergétique et urbain seront réalisées selon les normes d'efficacité énergétique et seront alimentées en énergie renouvelable (solaire et éolien). "Dans quatre ans, les premiers habitants de la ville nouvelle seront installés", a-t-il assuré.

Par ailleurs, la signature de ces deux accords intervient en application de l'approbation du Conseil des ministres, réuni le 21 mai dernier, pour la mobilisation d'un groupement d'entreprises nationales publiques pour entreprendre, à travers un marché de gré à gré, les études d'exécution et les travaux VRD de la ville nouvelle de Hassi Messaoud et de la ZAL, selon un communiqué distribué à la presse à l'issue de la cérémonie de signature.

En outre, le processus de construction de la future ville nouvelle devrait s'échelonner dans une première phase sur deux étapes, selon le même document. La première étape s'étalera de 2014 à 2018 et comprend, notamment, la réalisation des travaux de viabilisation et des équipements permettant d'accueillir 45.000 habitants. La deuxième étape (2019-2020) verra l'achèvement de l'ensemble des équipements permettant de développer les capacités d'accueil de la ville nouvelle à environ 67.000 habitants.

La deuxième et troisième phases du projet (2021-2025 et 2026-2030) devraient permettre d'atteindre à terme une capacité de 80.000 habitants, a-t-on ajouté.

Source APS

Sur le même sujet
29juil. 2013

Hassi Messaoud Lancement des travaux la ville nouvelle

10mars 2013

Entretien avec Bensaci Mohamed Yacine, président de l’APC de Hassi Messaoud (FLN) Une ville à déplacer

29oct. 2012

Sonatrach lance un nouveau projet Un gazoduc reliant Hassi R'mel à Reggane

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.