lundi 23 octobre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

De nombreux certificats médicaux présentent des anomalies

14 févr. 2016
13:51

 

De nombreux certificats médicaux destinés à la justice sont mal rédigés, ne remplissant pas les critères de fond et de forme de rédaction, a déploré dimanche le Pr Brahim Boulassel, président de la Société algérienne de médecine légale. "Sur un échantillon de 500 certificats médicaux étudiés à Tizi-Ouzou, 96 % ne remplissent pas les critères de rédaction de fond et de forme", a précisé à l'APS le Pr Boulassel.

"La topographie des lésions, la date non mentionnée, l’imprécision (ex : des traces sur le dos) constituent autant d'éléments attestant du manque de rigueur dans la rédaction des certificats médicaux", a-t-il ajouté, au lendemain d’une journée d’étude sur "le médecin et la loi", organisée par l’association des médecins spécialistes de la wilaya de Aïn Defla (AMSAD).

Cette situation peut s’avérer préjudiciable au malade, a relevé le Pr Boulassel. Selon lui, les "anomalies" en matière de rédaction des certificats médicaux sont à imputer surtout à la formation du médecin, faisant remarquer que, lors de la sixième année d’étude, l’accent est mis notamment sur la qualité de la rédaction des certificats médicaux ainsi que sur les éléments qu’il y a lieu de mettre en exergue. Il a soutenu que "nombre de médecins ne semblent pas accorder une grande importance à cet acte médical, oubliant qu’à travers cet acte écrit, leur responsabilité est engagée, qu’elle soit pénale, civile ou déontologique.

APS

Sur le même sujet
23déc. 2014

Partenariat médical entre Alger et Ankara Bientôt des médecins algériens en formation en Turquie

20mai 2012

El Eulma Journées médicochirurgicales internationales

16sept. 2013

Tizi-Ouzou Grogne des médecins généralistes privés

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.