jeudi 14 décembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Finance
Création prochaine d'une banque de la sous-traitance en Algérie

20 jun 2012
12:10

 

Un projet de création d'une banque de sous-traitance en Algérie est en cours d'élaboration au niveau du ministère de l'Industrie,de la PME et de la promotion de l'Investissement, a appris mardi l'APS auprès du ministère.

Ce projet a été engagé dans le cadre de la mise en oeuvre des recommandations d'une étude intitulée "Réalités et perspectives de développement de la sous-traitance en Algérie" et qui a montré que la sous-traitance industrielle au niveau national "reste marginale" notamment dans la fabrication mécanique de pièces de rechange, selon la même source.

Elle est actuellement centrée dans le secteur du BTPH avec 91% de donneurs d'ordre et 88% de sous-traitants et le secteur des services, ajoute le ministère. Pour faire face à cette situation, le ministère de l'Industrie a lancé en collaboration avec une expertise étrangère la réalisation d'une banque de projets dans la filière sous-traitance.     

Cette banque de projets sera mise à la disposition de promoteurs de projets potentiels, faisables techniquement et rentables sur le plan économique. A ce titre, le ministère a engagé dans une première phase trois premières études pilotes en collaboration avec la Société nationale des véhicules industriels (SNVI).

Il s'agit de la fabrication de ressorts à lames et à boudin pour la suspension de véhicules, de pièces mécaniques pour l'industrie et d'articles en caoutchouc pour automobile. Cette initiative sera généralisée à une vingtaine de projets dans les filières de la mécanique, de l'électronique et du plastique.

L'Agence nationale de développement de l'investissement (ANDI), l'Agence nationale de développement de la PME (ANDPME), l'Union professionnelle de l'industrie automobile et mécanique (UPIAM) et le réseau des quatre Bourses régionales de sous-traitance et de partenariat devraient contribuer à la mise en place de cette banque de la filière sous-traitance.

Le président du Conseil national consultatif de la PME (CNC/PME), Zaïm Bensaci avait annoncé le lancement fin janvier par son institution d'une étude approfondie sur la sous-traitance en Algérie pour évaluer la situation de ce tissu d'entreprises et identifier ses lacunes.

Cette étude vise à identifier les "zones d'ombre", empêchant une connaissance précise et actualisée de la sous-traitance, et à proposer des solutions aux problèmes vécus par les entreprises, avait-il expliqué à l'APS.

Selon lui, même si des études ont déjà été réalisées sur ce sujet, le lancement d'autres devient une nécessité en vue de mieux cerner les problèmes et les aléas entravant le développement des 300 entreprises de sous-traitance présentes sur le marché national.

Source APS

Sur le même sujet
20mai 2015

Azziouz Laib, Directeur de la Bourse de sous-traitance et du partenariat «La loi sur l’orientation de la PME doit être révisée»

17déc. 2013

Plaidoyer pour une passation libre des marchés publics entre entreprises publiques et privées

19mai 2014

Industrie Un projet de loi sur la sous-traitance en cours de préparation

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.