jeudi 19 octobre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Bedda: Vers la réduction du nombre des zones industrielles

01 août 2017
17:15

La réduction de nombre des zones industrielles et de l'enveloppe financière figurent parmi les propositions formulées par la commission chargée de l'examen de dossier relatif à cette catégorie de zones, a indiqué mardi à Alger le ministre de l'Industrie  et des mines, Mahdjoub Bedda.

"Une étude de terrain, menée par le ministère de l'Industrie en collaboration avec le ministère de l'Intérieur sur les 39 zones industrielles créées, a fait ressortir que les zones industrielles ne doivent pas être créées partout", a avancé le ministre dans un point de presse à l'issue d'une rencontre sur les PME. Il a également été constaté que plusieurs zones industrielles restaient inexploitées, a-t-il observé.

En conséquence, a-t-il avancé, il sera procédé à une réduction non seulement du nombre des zones industrielles mais aussi de l'enveloppe financière consacrée à ces zones, précisant qu'une partie de cette enveloppe sera orientée vers d'autres activités.

Dans ce cadre, il a souligné qu'un Conseil interministériel sur les zones industrielles se tiendrait demain mercredi. Pour rappel, lors d'un Conseil interministériel tenu il y a quelques jours sur les résultats d'une évaluation de la situation de ces zones, il a été relevé l’existence de 11.600 hectares de réserves foncières destinées à l’investissement en situation de non exploitation, dont 13.977 parcelles couvrant une superficie de 5.530 ha non attribuées se composant de 2.773 ha au niveau des zones industrielles et de 2.757 ha au niveau des zones d’activités.

Cette évaluation a également fait ressortir l'existence de 15.140 parcelles destinées à l’investissement, attribuées mais non exploitées, couvrant une superficie de 6.132 ha réparties entre 3.183 ha de zones industrielles et 2.949 ha de zones d’activités. Au terme de ce Conseil interministériel, M. Tebboune avait décidé de la création d’une commission chargée d’élaborer un rapport détaillé sur la faisabilité ou non des zones industrielles nouvelles proposées par le ministre de l’Industrie et des mines, et de préparer également les projets de textes nécessaires à la bonne utilisation et gestion du foncier disponible.

Plus question aux industriels étrangers de faire du commerce en Algérie

Par ailleurs, interrogé par la presse sur le projet du cahier des charges régissant l’industrie automobile, le ministre a tenu à préciser qu'il y avait plutôt un montage et non une industrie automobile en Algérie: "Ce qui a exigé une révision du cahier des charges régissant l’industrie automobile. Il s'agit de lever les carences constatées pour arriver à installer une véritable industrie"."On ne va pas permettre aux industriels de venir en Algérie pour faire du commerce. Le commerce est fini", a-t-il lancé.

A ce propos, le ministre a fait savoir que des rencontres seraient tenues prochainement avec les ministères des Finances et du Commerce afin d'examiner les volets relevant de ces deux secteurs concernant l'industrie automobile.

D'autres rencontres sont aussi prévues avec des experts étrangers et également une autre avec les opérateurs concernés par cette activité, a ajouté M. Bedda. "Nous veillerons à ce que le prochain cahier des charges, qui sera finalisé incessamment, tienne compte des intérêts de toutes les parties, à savoir l'Etat, les opérateurs et les consommateurs lesquels pourront acheter une voiture à un prix raisonnable", a-t-il assuré.

De surcroît, il a indiqué que son département ministériel élaborait un cahier des charges pour le secteur minier et pour le Partenariat public-privé ainsi qu'un décret sur la sous-traitance. D'ailleurs, un groupe de travail se penche actuellement sur la filière du phosphate, selon lui. 

En fait, a-t-il renchéri, il y a actuellement une évaluation de tout le secteur de l'industrie afin de concrétiser les objectifs de diversification de l'économie, de la création de l'emploi et de la réduction des importations. En outre, le ministre a annoncé la création d’un Conseil national de concertation pour la PME/PMI qui sera installé dans les prochains jours.

APS

Sur le même sujet
13juil. 2017

Foncier industriel : Tebboune exige un rapport

23juil. 2017

Foncier industriel inexploité: la restitution a commencé

02mai 2013

Les travaux lancés prochainement à Oran Réhabilitation de 4 zones d’activités

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.