dimanche 24 juin 2018 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Aïn Defla : le wali menace les investisseurs n’ayant pas encore lancé leurs projets

27 févr. 2018
19:14

Une liste comportant les noms d’investisseurs a été confectionnée dans l'éventualité de remplacer ceux n’ayant pas encore lancé leurs projets, a annoncé mardi à Tiberkanine le wali d'Ain Defla, Benyoucef Azziz.

 

Le wali, qui s’adressait à des investisseurs dans le cadre d'une visite d’inspection dans la zone industrielle d’El Karma située à la périphérie de la commune de Tiberkanine, a menacé les investisseurs récalcitrants de recourir à d’autres personnes dans le cas où leur refus de lancer leurs projets persistait. "Resté figé sans réagir ne mène à rien et il est temps pour vous de passer à l’action", a martelé le wali, faisant remarquer que "l’Etat n’a ménagé aucun effort en matière de facilités accordées dans le domaine de l’investissement". Pour le chef de l’exécutif, l’immobilisme des investisseurs est d’autant plus incompréhensible qu’ils s’étaient, il n'y a pas si longtemps, manifesté de manière frénétique pour avoir une assiette de terrain, observant que l’heure est désormais au "sérieux et à l’abnégation". Au cours de sa visite à la zone industrielle en question, le wali a notamment mis l’accent sur la nécessité de procéder à l’aménagement de pistes d'accès, invitant les responsables de la zone à procéder à ce travail dans les plus brefs délais.

La zone industrielle d’El Karma sise à Tiberkanine s’étale sur une superficie de 87,25 ha dont 27 ha consacrés aux matériaux de construction, 31 à la manufacture et 28 autres à l’agro-alimentaire, note-t-on.

APS

Sur le même sujet
29nov. 2015

Investissement à Béjaia Appel à la réhabilitation des zones d’activités commerciales

23déc. 2015

Bordj Bou Arreridj : Coup de gueule du Wali

17nov. 2015

Salon international des fournisseurs de services pétroliers et gaziers Les entreprises algériennes s’imposent

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.