dimanche 25 février 2018 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Accession de l'Algérie à OMC: le 13ème round pour le 1er trimestre 2015

03 janv. 2015
17:54

Le 13ème round des négociations multilatérales pour l'accession de l'Algérie à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) est prévu pour le premier trimestre 2015, a indiqué le ministre du Commerce, Amara Benyounes, dans un entretien accordé à l'APS.

Cette réunion, selon lui, "sera décisive dans la mesure où elle permettra à l'Algérie de se fixer sur la date de son accession à l'OMC qui compte 160 pays membres".

"Le prochain round va faire encore avancer notre dossier et nous saurons, très probablement, l'échéance de notre adhésion à l'OMC si ce sera pour la fin de l'année 2015 ou pas", poursuit-il.

Au passage, le ministre indique que l'année 2015 marquera le 20ème anniversaire de l'OMC et la tenue, au Kenya, de sa 10ème conférence ministérielle prévue du 15 au 18 décembre prochain, "deux faits qui seront une bonne occasion pour l'Algérie d'intégrer l'OMC".

Après avoir reçu le président du groupe de travail chargé de l'accession de l'Algérie à cette organisation mondiale, Alberto Pedro D'Alotto, en octobre dernier, et le secrétaire général de la CNUCED, Mukhisa Kituyi, en décembre, M. Benyounes devrait rencontrer, en ce début d'année, de hauts responsables des Etats-Unis et de l'Union européenne afin de discuter de cette accession, fait savoir M. Benyounes.

"Les Etats-Unis et l'UE sont les plus grands partenaires dans ce dossier d'adhésion. Il faut que nous arriverions à des accords bilatéraux avec ces deux parties", relève-t-il.

M. Benyounes affirme, cependant, que l'accession de l'Algérie à l'OMC "ne constitue pas une obsession" pour le gouvernement algérien: "La décision politique a été prise et nous sommes en train de discuter et de négocier à notre rythme. Il faut dire que l'accession à l'OMC n'est pas une obsession mais plutôt un projet mûrement réfléchi".

Dans ce sens, le ministre assure que l'adhésion de l'Algérie à cette organisation multilatérale "ne va pas brader les intérêts économiques du pays", rappelant que l'Algérie a consenti un grand nombre d'investissements, durant ces dernières années, notamment dans le secteur public industriel avec plus de 12 milliards de dollars.

Ces investissements, ajoute le ministre, "doivent arriver à maturité et commencer à donner leur fruits".

Questionné sur le sort des subventions, telle que celle relevant de l'énergie, suite à une accession à cette organisation, M. Benyounes répond que l'Algérie maintiendra sa politique de subventions.

"Nous avons eu des discussions avec l'UE sur les subventions de l'énergie, nous leur avons dit qu'il était hors de question que l'Algérie y renonce", fait-il savoir.

"La question des subventions est une politique sociale décidée par l'Etat en toute souveraineté", insiste-t-il.

Interrogé également sur le bilan de l'accord d'association avec l'UE, M. Benyounes considère qu'il est impossible de "dénoncer" cet accord en dépit de ses résultats qui sont restés loin de l'effet escompté par l'Algérie en matière de promotion des exportations hors-hydrocarbures et des investissements étrangers.

Pour le ministre, "c'est un accord important pour l'Algérie. Lors de la rencontre d'évaluation qui aura lieu en 2015, tel que prévu par l'accord, nous allons poser nos problèmes pour plus de facilitations".

Source APS

Sur le même sujet
17mars 2015

OMC : L'Algérie pourrait présenter son dossier en décembre

10avril 2014

Adhésion de l'Algérie à l'OMC M. Benbada souhaite parachever le processus en 2015

24juin 2013

L’Algérie et l’OMC examinent le dossier de l’agriculture le 3 juillet à Genève

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.