dimanche 22 octobre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

10 stations de déminéralisation opérationnelles dans le Sud

16 mai 2015
16:33

Dix (10) stations de déminéralisation d'eau ont été mises en service dans le grand Sud algérien tandis que d'autres sont en cours de réalisation afin d'améliorer la qualité de l'eau potable dans cette région, a indiqué à l'APS le directeur général de l'Algérienne des eaux (ADE), Abdennour Aït Mansour.

Sur un total d'au moins 15 stations de déminéralisation prévues par le secteur des ressources en eau pour un montant d'investissement de près de 18 milliards de DA, 10 sont déjà opérationnelles.

Bien qu'elle répond aux normes de potabilité, l'eau du sud contient une charge importante de minéraux dépassant les normes requises, ce qui la rend lourde et non mousseuse.

"La mission de l'ADE est de diminuer le taux de cette contenance en minéraux pour obtenir un liquide à la limite de l'eau minérale", souligne le même responsable.

Ainsi, une station de déminéralisation de 34.500 m3/jour a été mise en service récemment à Touggourt.

Réalisée par un groupement d'entreprises algéro-émiratie, cette station alimente toute la ville de Touggourt et les localités avoisinantes. 

En outre, des travaux de réhabilitation du réseau d'alimentation en eau potable de cette ville ont également été lancés.

La région de Ouargla a aussi bénéficié de neuf (9) stations de déminéralisation destinées au traitement de l'eau issue des neuf forages en exploitation alimentant les localités du chef-lieu de la wilaya.

La capacité totale de ces stations s'élève à 510.000 m3/j: "Cela suffit amplement pour assurer les besoins de la population de ces localités", affirme M. Aït Mansour.

Tindouf aura aussi une station de déminéralisation d'une capacité 10.500 m3/j avant d'atteindre 15.000 m3/j et que l'ADE compte mettre en service avant le prochain mois de Ramadhan pour alimenter 60.000 habitants environ.

Les habitants de la wilaya d'Illizi auront quand à eux une station pour diminuer le taux de fer de l'eau, d'où son appellation "station de déférisation".

Confiée à une entreprise publique qui devra achever sa réalisation avant fin 2015, cette future station, d'une capacité de 10.000 m3/j, couvrira les besoins des 17.000 habitants du chef lieu de la wilaya d'Illizi, selon M. Aït Mansour.

La station de déminéralisation d'In Salah, dont les travaux de réalisation avaient démarré récemment, va traiter toute l'eau transitant par le grand transfert In Salah-Tamanrasset long de 750 kilomètres.

Cette importante station d'une capacité de 50.000 m3/j devrait être mise en service graduellement d'ici à 2016 en démarrant avec une capacité de 25.000 m3/j, d'après le même responsable qui précise qu'elle alimentera les localités d'In Salah et de Tamanrasset.

Au sud-est algérien, le secteur des ressources en eau prévoit de réaliser une station de déminéralisation à El Oued.

En somme, l'investissement consenti par l'Etat pour la réalisation de l'ensemble de ces stations s'élève à 18 milliards de DA dont 6,7 mds de DA pour la seule d'In Salah.

Outre ces stations réalisées et celles en phase de projets, l'ADE a présenté d'autres dossiers au ministère des Finances pour demander l'inscription d'une station à Oum Laassel (Tindouf) et d'une autre à  In Amenas.

Source APS

Sur le même sujet
27avril 2017

Inauguration d’une station de déminéralisation de l’eau

07nov. 2013

Grand transfert hydraulique d’In Salah vers Tamanrasset: un acquis d’envergure

18mars 2013

Station de déminéralisation d’eau de Tindouf Le projet confié à un groupe algéro-émirati

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.