mercredi 13 décembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Habitat
Création d’une inspection chargée du règlement du contentieux Abonnez-vous au flux RSS des articles

18 fév 2013
16:12
0 commentaire Abdelmadjid Tebboune, ministre de l’Habitat et de l’urbanisme

 

Depuis sa désignation, le ministre de l’Habitat et de l’urbanisme tente de donner un coup de pied dans la fourmilière du secteur du bâtiment notamment en misant sur la communication et la concertation.

 

« Nous allons discuter sans tabou et se dire des vérités », annonce Abdelmadjid Tebboune à l’adresse des syndicats et présidents d’associations patronales lors d’une rencontre de concertation organisée aujourd’hui au ministère de l’Habitat.  Outre la présence du secrétaire général de l’UGTA, Abdelmadjid Sidi Said,  on note la participation de Réda Hemiani du FCE, du  président de la Confédération algérienne du patronat (CAP), Boualem Marrakech.  Tous ont été unanimes à saluer l’initiative du ministre, allant dans le sens de l’amélioration du  climat dans le secteur.

Dans son allocution,  Abdelmadjid Tebboune  a annoncé la création d’une inspection, au niveau du ministère, chargée de régler  les contentieux et litiges entre les entrepreneurs du bâtiment l’administration.  En parlant des contentieux financiers notamment, le ministre veut surtout permettre aux entreprises d’éviter la faillite. Selon lui, beaucoup d’entreprises mettent les clés sous le paillasson à cause des problèmes du paiement.

Dans sa sortie, Tebboune innove encore. Il invite des organisations patronales à mettre en place un nouveau comité. Ce comité exposera les problèmes  rencontrés par les professionnels. « Je suis prêt à vous recevoir chaque semaine pour régler les problèmes d’urgence.  Il y’a des problèmes, en effet, qu’on peut résoudre rapidement au lieu de les laisser traîner », insiste le premier responsable de l’Habitat qui réitère sa volonté à réaliser dans sa totalité le programme national du logement.

L’autre défi du ministre est celui d’endiguer la bureaucratie  et de libérer la profession  de promoteur immobilier. « Nous donnons à peu près150 agréments par semaines », indique le ministre qui trouve juste et normale de donner des agréments à des opérateurs, qui ne sont pas forcement architectes ou ingénieurs en génie civile, mais qui ont les moyens et les compétences nécessaires pour la construction du logement.     

Mahmoud Chaal

Mots-clés
Sur le même sujet
17nov. 2012

M. Tebboune promet des mesures pour attirer l’investissement privé

31mai 2017

900 sociétés sauvées de la faillite

31oct. 2013

Tripartite : installation de quatre sous-commissions pour relancer le secteur du bâtiment et des travaux publics

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.