lundi 23 janvier 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

4 projets éligibles au partenariat public-privé Abonnez-vous au flux RSS des articles

13 déc. 2016
17:52
0 commentaire Le coût des projets est estimé à 452,5 milliards de DA

La Caisse nationale d'équipement pour le développement (CNED) a identifié quatre projets d'investissements publics comme potentiellement éligibles au partenariat public-privé, a indiqué son directeur général, Amar Grine à l’occasion d'un atelier consacré au partenariat public-privé (PPP). Le coût prévisionnel total de ces projets s'élève à 452,5 milliards de dinars.

 

Il s’agit de la partie centre de la quatrième rocade autoroutière d'Alger sur une longueur de 260 km, dont le coût est estimé à 335 milliards de dinars. Le deuxième projet est relatif au tramway de Béjaïa qui s'étend sur 7 km pour un montant de 30,5 milliards de dinars. Le centre hospitalier de Constantine d'une capacité de 500 lits, figure parmi les projets identifiés. Le coût est estimé à 84 milliards de dinars. Quant au quatrième, il concerne la station d'épuration des eaux usées de Boudouaou à Boumerdes d'une capacité de traitement de 36.000 m3/jour pour un montant de 3 milliards de dinars.

Ces quatre projets ont été identifiés dans le cadre d'un partenariat réalisé avec des experts de la Banque africaine de développement (BAD) «suite à l'évaluation de 11 projets d'infrastructures publiques de différents secteurs et à différents stades d'avancement quant à la maturation de leurs études», a précisé M. Grine. Au terme de cette analyse, un rapport d'évaluation préliminaire a été finalisé à l'issue duquel les quatre projets en question ont été identifiéscomme disposant du meilleur potentiel d'être réalisés en PPP.

Toutefois, les 11 projets identifiés, dont font partie les 4 projetspotentiellement éligibles, ont fait l'objet d'une décision de gel par le gouvernementsuite à la chute des prix du pétrole, a fait savoir le même responsable quia avancé qu'il revenait à l'Etat de décider de la suite à donner à ces 4 projets. Par ailleurs, un groupe de travail interministériel sur le Partenariat public-privé (PPP) devraitprésenter, en début 2017, au gouvernement une première mouture d'un projetde de loi régissant ce mode de financement d'investissements, a indiqué le même responsable en précisant que ce groupe, qui compte des représentants de différents ministères, est chapeauté par le ministère de l'Industrie et des Mines.

L.M

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.