dimanche 30 avril 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Pénétrante de Bejaïa: les sous-traitants en colère Abonnez-vous au flux RSS des articles

26 déc. 2016
09:54
0 commentaire De report en report

Le limogeage de l'ex-directeur des travaux publics et l'ex-Wali de Bejaïa n'a rien changé dans l'avancement des travaux de la pénétrante reliant l'autoroute Est-Ouest au port de Bejaïa.  

 

Le tronçon de 50 km de la pénétrante de Bejaïa, dont l'inauguration annoncée déjà pour le 20 août, puis pour le 1er novembre de l'année en cours et une troisième fois pour ce mois de janvier, ne semble pas être livré dans les délais, et ce, suite aux grèves annoncées par les sous-traitants locaux. Selon nos sources, le projet devra-t-être inauguré en mars prochain. Cela, en raison du retard enregistré dans la finition de tous les travaux, à savoir la 3ème couche du goudron, les bordures, le boisement… 

Les sous-traitants privés, intervenant sur un tronçon de quelques 50 kilomètres, ont décidé d’une grève depuis vendredi passée. Ces mêmes sous-traitants ont déclenché plusieurs mouvements de protestation depuis le mois de juillet dernier, obligeant le wali de Bejaïa de se déplacer sur le chantier pour calmer les entrepreneurs en leur payant une partie de leurs factures.

«Nous n'avons touché aucune sommes d'argent depuis plus de 9 mois.», nous diront quelques manifestants et d'ajouter «Ils nous doivent encore 30% de dettes qui remontent à l’année écoulée». Ni le groupement sino-algérien, CRCC-SAPTA, en charge de la réalisation du projet, ni les autorités «n’ont pris nos doléances au sérieux», se désolent les quelques sous-traitants que nous avons contactés. Et d’ajouter : «Pire encore, les Chinois ont fait appel aux éléments de la gendarmerie nationale suite à notre grève», diront encore nos interlocuteurs.

Le nouveau Wali de Bejaia a demandé à rencontrer des représentants des sous-traitants au niveau de son bureau.  Ainsi, une réunion a eu lieu dimanche, où le Wali a demandé au moins deux semaines pour l’étude des doléances des sous-traitants. Les grévistes ont repris le travail aujourd’hui, lundi.

Il est à rappeler que l’inauguration partielle du tronçon de la pénétrante autoroutière, du village Akhenak (Seddouk) jusqu'à Ahnif (Bouira), prévue le 20 août dernier a été reportée en raison de contraintes techniques, selon la direction des travaux publics de la wilaya de Bejaia. Mais, les perturbations qu’ont connues les travaux de cette pénétrante ont retardé la réception du projet. Ce retard est dû à la fois au problème financier, au déficit en main-d'œuvre et en matériaux de construction ainsi qu’aux explosifs.

Noreddine Izouaouen

Sur le même sujet
27août 2016

Pénétrante de Bejaia: une grève des sous-traitants à l’horizon

30avril 2017

Pénétrante Bejaia : grève des sous-traitants

23nov. 2016

Un tronçon de la pénétrante de Béjaïa opérationnel en janvier

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.