mardi 21 novembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Coût de la réalisation des infrastructures autoroutières
70 milliards de dollars en 10 ans Abonnez-vous au flux RSS des articles

09 févr. 2014
17:20
0 commentaire L’Algérie a dépensé en moyenne 7 milliards de dollars par an

L’investissement dans l’infrastructure routière aura coûté au pays une enveloppe de 70 milliards de dollars durant la dernière décennie, soit une moyenne de 7 milliards de dollars par an. L’information sort de la bouche d’un officiel, en la personne de l’actuel ministre des Travaux publics, Farouk Chiali. 

 

Dans une interview accordée au cabinet d’intelligence économique Oxford Business Group (OBG), dans le cadre du « The Report: Algeria 2014 », Farouk Chiali a expliqué à OBG les priorités du programme quinquennal 2010-2014 de développement des infrastructures qui, d’après lui, apportera cette année de « grandes opportunités aux entreprises étrangères ».

Tout d’abord, « nous devons achever les projets initiés comme l’autoroute Est-Ouest, qui est presque finie. Il est aussi très important de préserver et renforcer le réseau déjà construit des routes, ports et aéroports », a indiqué le ministre des Travaux publics. Dans son interview donnée à OBG, qui détaille les axes sur lesquels repose le futur programme de développement des infrastructures routières, M. Chiali a indiqué que les troisième et quatrième axes dudit programme consistent à « développer les connexions des grandes infrastructures autoroutières afin de relier tous les ports d’Algérie avec l’autoroute Est-Ouest ».

Alors que l’autre axe tend à « désenclaver les régions du pays qui ne sont pas encore reliées au réseau routier. « Ce dernier point est nécessaire pour éviter l’exode rural », a expliqué le ministre des Travaux publics. Il fait allusion au fameux projet de l’autoroute des Hauts-plateaux, située à 100 kilomètres au sud de l'autoroute Est-Ouest. Ce projet apportera, d’après le ministre, une « croissance significative » à cette région qui dispose déjà d’infrastructures d’eau et d’énergie mais qui manque de liaisons routières.

Les travaux de construction qui devront démarrer cette année sont prioritaires, dit-il. Le but étant de permettre de connecter la région des Hauts Plateaux avec l’autoroute Est-Ouest et la Méditerranée via les pénétrantes reliant les autoroutes.

Faut-il préciser enfin que le programme quinquennal de développement des infrastructures autoroutières (2010-2014) sera l’objet d’une profonde analyse, dans l’édition 2014 du rapport « The Report: Algeria 2014 » d’Oxford Business Group (OBG).

Ali. B.M.

Sur le même sujet
01avril 2013

Infrastructures routières: plus de 4.000 projets en cours de réalisation

06mai 2014

D’un linéaire estimé à environ 635 km Une dizaine de projets autoroutiers lancés en 2014

02sept. 2012

Elles devront relier des ports à l’autoroute Est-ouest 10.000 km de routes à livrer en 2014

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.