jeudi 16 août 2018 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Port de Mostaganem
Ni rades ni surestaries Abonnez-vous au flux RSS des articles

04 juin 2013
09:38
0 commentaire Des délais de traitement extrêmement réduits.

La wilaya de Mostaganem se caractérise par un littoral qui s’étend sur une distance de 124,5 Km de l’embouchure de la Macta à l’Ouest au CAP NEGRAWA à l’Est. La région compte une  zone de pêche de 2.679 Km², un stock pêchable de 25.000 tonnes ainsi qu’une biomasse de 750000 tonnes. 

Par l’étendue de son littoral et la diversité de ses ressources marines, la wilaya possède un véritable potentiel de production pouvant faire du secteur de la pêche un véritable moteur de développement  économique et social. La production halieutique enregistrée durant l'année 2012 est de l’ordre de 7.865,161 tonnes toutes espèces confondues. La flottille de la wilaya est composée de 181 unités de pêche réparties à travers trois ports à savoir Mostaganem, Sidi Lakhdar et Salamandre.

D’autre part, le  port de Mostaganem a vu transiter environ 25% des véhicules neufs importés en 2012 par l’Algérie. C’est un peu plus de 25% des véhicules neufs importés durant l’année 2012 qui ont transité par le port de Mostaganem. Lequel enregistre ainsi une augmentation de 39% par rapport à l’année 2011 durant laquelle 63.662 véhicules, tous types, ont été enregistrés.

Cette nette augmentation n’a été possible que grâce à une mobilisation sans précédent des autorités portuaires et douanières. C’est pour faire face à ce regain d’activités que la direction du port a procédé au recrutement d’une quarantaine de chauffeurs, dans le souci de réduire au maximum la durée d’attente tant sur les terre-pleins qu’en rade.

Car, contrairement au port d’Alger, celui de Mostaganem n’est pas connu pour ses interminables et ruineuses immobilisations des navires en rade. C’est d’ailleurs dans le seul souci de réduire les surestaries et le maintien à quai des navires qui s’élevaient – selon les déclarations en septembre 2009 du ministre des Transports Amar Tou – à plus de 700 millions de dollars.

Appuyé sur les décisions d’un conseil interministériel tenu en juin 2010, le ministre des Transports a décidé alors de transférer – à compter du 1er octobre 2010 – l’ensemble du trafic de cars carries spécialisés dans le transport des véhicules et engins, vers les ports de Djen-Djen, Ghazaouet et Mostaganem.

 

L’hinterland pour parquer les véhicules

Malgré les très fortes pressions exercées par les importateurs et autres concessionnaires, le débarquement des véhicules neufs sera partagé en parts inégales par les ports de Djen-Djen et de Mostaganem. Ceci, en dépit des facilités alléchantes offertes au niveau du port de Ghazaouet, qui continuera d’être boudé par les navires.

Parmi les attractions qu’offre le port de Mostaganem, il y a indéniablement la proximité avec l’autoroute qui se trouve à seulement 35 km du port, ce qui permet de joindre Alger en moins de 4 heures. De plus, la durée de traitement à quais d’un navire de 2.000 véhicules varie entre 2 et 2,5 jours.

Si le port ne dispose que d’une capacité de parking pour 8.000 véhicules, la plupart des concessionnaires ont procédé à l’acquisition ou à la location de terrains situés dans l’hinterland proximal, profitant ainsi de la disponibilité d’espaces mais aussi de la fluidité du trafic à la sortie du port, en raison d’un accès rapide aux voies de communication. C’est pourquoi le nombre de cars carries transitant par Mostaganem est passé de 117 navires en 2011 à 192 durant l’année écoulée.

Par ailleurs, une fois passées les appréhensions des débuts de l’opération, la capacité des bateaux est vite passée de 300 à 3 000 véhicules embarqués, une véritable prouesse qui n’atténuera pas les ardeurs des détracteurs qui continuent de croire à un revirement du ministère des Transports au profit du port d’Alger.

Yazid. M

Sur le même sujet
07mai 2013

Abderrezak Sellami, directeur général du port de Djen Djen à l’Econews "Le trafic passera de 3,3 à 30 millions de tonnes"

31oct. 2013

Prévisions autour du trafic de véhicules au port de Djen Djen 4% de plus en 2014

28oct. 2013

CMA CGM renforce sa présence en Algérie Une ligne reliant Djen Djen à Malte

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.